Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/12/2014

DIMANCHE 7 DECEMBRE 2014

Integralité de l'article qui paraitra dans le Midi Libre cette semaine...Je ne sais pas encore s'il sera sur l edition papier mais il sera sur l edition numerique...Article ICI

 

Si on ne peut pas encore considérer que le grand beau temps est revenu sur le FCCLB c'est tout de même un joli rayon de soleil qui a éclairci le ciel cruscourois ce dimanche.

 

Alors qu'il était acquis depuis quelques jours déjà que la réserve ne jouerait pas en ouverture afin de protéger l état du terrain,l’équipe première a su très rapidement se mettre dans les conditions idéales.

Présents très tôt sur le porteur du ballon,disponibles,les co équipiers du capitaine Fabre ont su également faire preuve d'inspiration comme sur ce bijou d'enchaînement crochet-frappe enroulée,qui permettait à Aurelien Pascal de trouver la lucarne du gardien Rodilhanais.

 

Si le plus dur était fait,il restait tout de même à faire fructifier cette avance histoire de se mettre à l abri d'un retour des visiteurs.Mais marquer s'averait compliqué et malgré quelques bonnes situations,le duo d'attaquant Guillaume D'Amato-Laurent Mejean ne trouvait plus la faille avant la mi-temps.Les Rodilhanais faisaient les efforts pour revenir rapidement au score et ce dimanche encore,c'est Emmanuel Hamon,qui se mettait en évidence en s'interposant en deux occasions avec beaucoup de brio sur des situations très chaudes.

 

Le score ne bougeait plus jusqu'à la mi temps et les deux équipes rentraient aux vestiaires sur ce score de un à zéro en faveur des hommes de Michel Randria.

 

A la reprise,la situation ne changeait guère et les cruscourois continuaient à gagner la majorité des duels.La domination territoriale était pourtant du coté des visiteurs et ce qui aurait pu être une force allait devenir une arme à double tranchant,les verts procédant admirablement en contre,facilités dans cet exercice il est vrai,par le laxisme de la défense adverse.

Les situations en un contre un se multipliaient et la faille allait probablement être trouvée par Romain Fiore,de retour d une longue blessure,quand,sur une échappée plein axe,le virevoltant attaquant était descendu dans la surface par le retour désespéré de son défenseur.

 

C'est Samuel Fabre en capitaine exemplaire qui prenait ses responsabilités et qui trompait le gardien avec une sérénité déconcertante,malgré les pressions adverses.

A deux à zéro le break était fait et si les visiteurs allaient tout donner pour revenir,ils allaient le faire de manière non seulement désordonnée mais qui plus est,très risquée,offrant systématiquement des duels en un contre un .

 

A ce jeu là,on le sait depuis des années,la paire Romain Fiore / Guillaume D'Amato est très efficace.Le premier s’échappait d'abord pour aller crucifier le gardien de Rodilhan,imité quelques minutes plus tard de la même façon par le second.

Comme s'ils étaient réglés de la même manière,les deux compères retrouvaient à nouveau une situation identique et échouaient également,avant que Romain n'aille marquer son deuxième but de l après midi sur un contre copie conforme du premier.

 

Bilan de l après midi : Cinq buts marqués,aucun encaissé et une marge de six points sur les relégables Nîmes Cheminots et St Hilaire la Jasse,ce dernier comptant toutefois deux matchs en retard,dont un à jouer ce Jeudi soir face à ...Cruviers Lascours.Le president en vacances au soleil a pu apprecier ce rayon de chaleur supplementaire,plus tard,dans la soirée avec en bonus un "Joyeux Anniversaire" chanté au téléphone par tous les acteurs de la journée.

 

 

Le très bon résultat de ce 7 Décembre ne doit pas masquer le classement encore insuffisant de l'équipe et il est donc impératif de rapidement mettre un écart plus conséquent entre les derniers et le FCCLB...ça passe impérativement par une victoire dés ce jeudi soir 20h00 à St Hilaire.

 

 

La réserve recevra elle,St Julien les rosiers,sérieux prétendant à la montée,ce dimanche à 15h00 en match en retard,sur le stade jean Paveyranne de Cruviers Lascours.

03/11/2013

DIMANCHE 3 NOVEMBRE 2013

Voici l'article qui paraîtra dans la semaine dans le Midi Libre.

 

"Une reserve aux deux visages,une premiere convaincante

 

L'equipe reserve malgré une entame de match rassurante a subi sa troisieme défaite en quatre rencontres.C'est d'autant plus dommage que les equipiers de Joel Gerevini avaient eu la bonne idée d'ouvrir le score par l'intermediaire de Karim Maarouf,à la suite d'un enchainement contrôle-demi volée qui finissait sa course au fond des filets visiteurs.

Plutôt sereine grâce à une bonne construction du jeu en premiere periode,l'équipe du tandem Laporte-Bestel,voyait son jeu s'etioler au fil des minutes.L'egalisation survenait donc assez logiquement avant qu'en fin de rencontre les visiteurs n'inscrivent un second but synonyme de defaite pour les verts de Cruviers Lascours.

Il va falloir rapidement se remettre dans le sens de la marche pour ne pas revivre une saison à suspense comme celle vécue la saison passée.

 

FABIEN LAPORTE.jpg

Lien Midi Libre

Fabien Laporte espére une rapide réaction d'orgueil de la part de ses joueurs.

 

L'équipe premiere s'est imposée face à une équipe de Nîmes Soleil Levant difficile à manoeuvrer.Suite à un excellent travail d'Aurelien Pascal qui recuperait un ballon dans les pieds adverses,Nicolas Sabran etait à la reception d'un excellent centre et decroisait sa tête,pour l'ouverture du score.

La seconde mi temps etait d'aussi bonne facture que la premiere avec des mouvements interessants de part et d'autre.C'est Nicolas Sabran à nouveau,qui s'arrachait le long de la ligne pour offrir à Romain Fiore une opportunité que celui ci concretisait d'un impeccable exterieur du pied pour le deux à zéro.

Romain Fiore décidemment trés en jambes ce dimanche encore s'echappait une nouvelle fois coté gauche et à force de volonté récuperait un ballon que beaucoup auraient considéré comme perdu,pour en faire offrande à son compére Guillaume D'Amato.Fidele à sa reputation de buteur efficace,Guillaume profitait habilement d'une mesentente defensive pour propulser le ballon derriere la ligne de but.

Trois à zéro,score final.

Lien Midi Libre

SYLVAIN BOTELLA.jpg

Sylvain Botella:L'un des hommes en forme de l'équipe premiere

 

 

08/09/2013

1ere journee saison 2013/2014

Pour cette saison 2013/2014 le club se verra offrir quelques doubles confrontations entre les clubs adverses d'une part, et les équipes réserve et première du club d'autre part.La première de celles ci avait lieu ce dimanche du coté des voisins de Domessargues.

Ce qu'on tirera comme enseignement de ces débuts:des prestations de qualité pour les deux équipes du club bien que de fortunes diverses.

La réserve ouvrait le bal donc,sur le terrain de Domessargues à 12h45;Malgré un bon début de match,les protégés de Jim et Arnaud ont subi la défaite sur le score serré de deux buts à un.

Adrien DeVuono avait permis à ses équipiers d’espérer en étant le premier buteur cruscourois de la saison et l'outrageante domination de la seconde période aurait pu inverser la tendance.Hélas il n'en sera rien et la rencontre se terminera donc sur cette courte défaite porteuse d’énormes espoirs au vu de la qualité de jeu offerte par les réservistes.Le championnat est long mais il faudra avant tout ne pas reproduire la saison dernière qui a laissé au bout du compte de gros regrets au vu des capacités de cette équipe.Mais nul doute que l’expérience aura profité à tous.

 

L’expérience de la saison passée aura t elle servi a l'équipe première ?

Si l'effectif s'est étoffé qualitativement et quantitativement,l'équipe a démarré la saison sur les mêmes bases que la saison passée,à savoir par une victoire.

Romain Fiore a donc su bien profiter de l'inter saison pour recharger les batteries,preuve en est le beau doublé qui le porte en tête d'un fictif classement des buteurs du club.

Après son excellente saison dernière,Aurélien Pascal nous a longtemps fait croire qu'il avait les pieds carrés devant les buts...Si,si...Aujourd'hui le miracle est arrivé et le sympathique et efficace milieu de terrain cruscourois a remis les pendules à l'heure et ses chaussures du bon coté.

Victoire sur le score de trois buts à deux,après cependant avoir mené trois zéro.

Débuts encourageants donc pour les deux équipes :quel que soient les résultats obtenus la manière employée aura été plaisante.Il faudra confirmer avec l'envie et l'humilité qui caractérisent le club.Ce sera dans quinze jours avec les réceptions de deux équipes avec de grosses ambitions :Codognan pour la réserve et les saintes maries de la mer pour la première.

 

 

 

14/05/2013

MIDI LIBRE: Dernière journée,Assemblée générale + match amical

Voici l'article qui paraitra prochainement dans l edition numerique (lien ICI) puis dans l'edition papier un peu plus tard.

Jeudi soir il y a un match amical à Cruviers face à l'équipe d'Aubais...Les convoqués seront prévenus par SMS.

 

FCCLB : Les paradoxes d’une saison

 

La saison du FCCLB s’est achevée ce dimanche avec les réceptions de St Martin de Valgalgues et de Nîmes Lasallien.

 

La première a subi un revers presqu’anecdotique, et bien qu’ayant proposé une opposition très valable au C.O.Lasallien, les cruscourois n’ont pu résister à l’une des équipes les plus complètes du groupe, si ce n’est la plus complète. Défaite 5 à 1 mais on a vu les joueurs prendre du plaisir sur le terrain, ce qui sera rarement arrivé au cours de cette très difficile saison en 1ere division. Les entraîneurs, Jean François Miniou,Cyril Botella et Christophe Arnaud pourront se satisfaire d’avoir tenu l’objectif fixé en début de saison : le maintien.

 

Les réservistes eux, sont allés de surprises en surprises, et pas des plus agréables : l’arrivée très tardive de leurs adversaires du jour, un match qui débute avec 30 minutes de retard, des adversaires toujours en course pour la montée mais qui se présentent à neuf au stade Jean Paveyranne, des agissements pour le moins étonnants et irrespectueux sur le terrain….

En dehors de la belle et légitime victoire sur le score de 6 à 0, il faudra souligner le comportement exemplaire des joueurs de Fabien Laporte et Richard Paveyranne.

La réserve aura donc dû attendre cette dernière journée pour assurer le maintien et si l’équipe a souffert de l’absence de nombre de ses « tauliers » partis donner un coup de main à la première au cours de la saison, la fin de championnat aura confirmé l’excellent état d’esprit qui anime le club depuis des années. Le retour salutaire de Laurent Fernandez, l’apport des Sylvain Botella, Aurélien Pascal,Fabien Deleuze et de tous ceux qui ont joué la carte club, sont autant d’éléments à prendre en compte au moment de faire le bilan.

 

Ce bilan sera établi et présenté le 24 mai à 18h30 à la salle Chapellier au cours de l’assemblée générale du club.

De nombreuses informations devraient y être communiquées, et le club attend une présence importante de tous les éléments qui ont fait le club et de ceux qui souhaitent contribuer à le faire évoluer encore.

04/11/2012

DIMANCHE 4 NOVEMBRE 2012

Pierre de Coubertin a certainement dit pas mal de conneries mais il a aussi dit ceci:

"Chaque difficulté rencontrée doit être l'occasion d'un nouveau progrés"

Les difficultés rencontrées cet aprés midi sur le terrain de Caveirac ne doivent pas nous faire perdre certaines choses de vue:

-1°-Nous annoncions en debut de saison jouer le maintien,nous le jouerons tant que nous ne serons pas assurés de l'avoir obtenu.

-2°-Nous avons un déficit physique en raison d'une presence inegale à la préparation de debut de saison,c'est un manque qu'on ne comblera probablement plus.

-3°-Aprés cinq journées,trois victoires et deux défaites,nous ne sommes qu'à un point des leaders et avons mis un peu de marge entre nous (14 points) et les deux derniers (5 et 6 points).

 

La défaite de cet aprés midi sur le score de deux buts à un ne doit pas nous faire perdre de vue ce qui se dessine dans le classement actuel:TOUS les matchs vont être trés sérrés TOUT au long de la saison.Ne perdons pas d'energie bêtement.Nous sommes dans une poule où 9 équipes sur 12 jouent la montée en l'ayant annoncé dés le début de saison.

Nous sommes le Petit Poucet de cette competition et plutôt que de prendre les défaites,somme toute normales dans ces conditions,comme des supplices,sachons apprecier nos victoires à leur juste valeur.

Des défaites,il va y en avoir d'autres mais des victoires aussi.TOUT va se jouer dans la tête.Le plus fort est celui qui est capable de garder la tête froide dans les situations les plus compliquées.Ca signifie de la sérénité,de la solidarité,de l'envie...Faisons des elements contraires des sources de motivation et pas des pretextes à l'injustice ou à pleurnicher sur notre sort.

Pour l'anecdote,sauf erreur vu que nous etions plutôt masqués sur l'occasion,c'est Yannick Sempéré qui marque le but cruscourois.

Enfin,j'aimerais que vous fassiez l'effort d'être plus presents à l'entraînement non pas pour vous transformer en bête physique mais pour vous accoutumer aux deplacements des vos equipiers,à jouer ensemble...

Ensemble on peut faire de belles choses cette saison mais si on ne forme qu'une somme d'individualités on ne fera rien de bon.Assurons vite le maintien avant de penser à aller jouer les trouble-fête...

RESULTATS

CLASSEMENT

LA PROCHAINE JOURNEE

08/10/2012

DIMANCHE 7 OCTOBRE 2012

 

Dimanche étrange encore une fois pour l équipe réserve qui, bien qu’amputée de Claude Longfort pour ce déplacement à Monoblet, présentait une équipe qui aurait pu, aurait dû revenir avec quelque chose d’autre qu’une défaite.

Encore une fois, sans que les occasions soient démesurément en leur faveur, les cruscourois sont revenus bredouilles du voyage. Une défaite sur le plus court des scores et encore du déchet offensif .C’est bien dommage pour une équipe qui fait le jeu mais qui n’arrive pas à concrétiser les nombreuses situations qu’elle se crée.

Il faudra donc rectifier le tir dans quinze jours (coupe Gard Lozère oblige) face aux presque voisins Ribautins.

PS à l’attention de Romain Pagés :Une plainte a été déposée à ton encontre par l’attaquant de Monoblet pour harcèlement sexuel :Il trouvait en effet que tu lui tripotais un peu trop les hanches.   :D

 

LES RESULTATS

LE CLASSEMENT

LA PROCHAINE JOURNEE

 

L’équipe première continue à surprendre son petit monde avec une nouvelle victoire, face il est vrai, et sans leur faire injure puisque c’est un fait, à la lanterne rouge du groupe, en l’occurrence l’U.S. du trèfle.

Ce sont pourtant les locaux qui se montraient les plus entreprenant d’entrée de match et il s’en fallait de deux interventions bien senties de Steven Amigo puis Remi Privat que les cruscourois se mettent dans une situation compliquée.

Mais petit à petit, les bleus (les locaux évoluant en vert) sortaient la tête de l’eau. Nicolas Sabran tout d’abord, puis Laurent Mejean ensuite, touchaient le poteau sur des contres, il est vrai, rondement menés.

Romain Fiore envoyait une jolie volée dés son entrée sur le terrain et obtenait un corner. Il le tirait et trouvait Nicolas Sabran au premier poteau dont l’astucieuse déviation de la cuisse trompait le gardien local.

Quelques minutes plus tard un nouveau contre envoyait Patrick Amblard coté gauche en position de défier le gardien. Intelligemment, le capitaine cruscourois remettait à Romain Fiore idéalement positionné pour le deuxième but des visiteurs.

Les locaux accusaient le coup et malgré une belle frappe parfaitement déviée en corner par Patrick Paradis au prix d’une jolie detente, ce sont les cruscourois qui triplaient la mise suite  au doublé d’un  Romain Fiore bien en jambes.

3 à 0 pour nos couleurs à la mi temps, les choses se présentaient idéalement.

La seconde mi-temps fut plus poussive : Le score, une condition physique imparfaite, un excès de confiance et une inconsciente modification dans l’approche de la deuxième période donnaient une phase de déchet au milieu de laquelle surgirent pourtant quelques éclairs.

C’est sur l’un de ceux là qu’Aurélien Pascal, au four et au moulin, subtilisait un ballon qu’il transmettait parfaitement à Nicolas Sabran, qui s’en allait ainsi inscrire le deuxième doublé de l’après midi.

4  à 0, la messe était dite…Une succession d’oublis, de balles vendangées marquaient la fin de la rencontre mais l’essentiel était acquis et bien difficile celui qui ferait reproche aux équipiers de Patrick Amblard pour cette symphonie incomplètement achevée.

Deux derniers événements venaient perturber la fin de rencontre : la blessure de Yannick Sempéré (auteur quelques instants plus tôt d’une magnifique horizontale qui aurait mérité meilleur sort) et l’intervention limite de Mickael Huteau, cependant impérial tout au long de la rencontre à son poste de libéro.

Pour lors, on ne passera pas sous silence non plus l’excellente partie des latéraux Thomas Devuono et Steven Amigo,de l’impeccable Remi Privat, du précieux Aurelien Pascal,du travail constant de Sylvain Botella et Patrick Amblard,de la partie presque parfaite d’un Yannick Sempéré à qui il n’aura manqué qu’un but,de l’excellent travail d’un Laurent Mejean très en jambes et des artilleurs du jour Romain Fiore et Nicolas Sabran.A noter également la rentrée volontaire de Raphael Rebord et surtout, surtout, de l’excellent match d’un Patrick Paradis particulièrement rassurant, malgré sa blessure du début de rencontre.

Place à la cerise sur le gâteau le week end prochain avec la réception en coupe Gard Lozère de quasiment ce qui se fait de mieux dans la région : la Grand Combe, quintuple vainqueur du trophée.

Certes, le tirage au sort ne nous aura pas été favorable cette saison mais ce sera un bon test pour préparer la réception de St Hilaire… à condition que la rencontre ne tourne pas en déroute et qu’elle soit abordée le plus intelligemment possible.

LES RESULTATS

LE CLASSEMENT

LA PROCHAINE JOURNEE

 


 

 

 

 

 

 

 

11/09/2012

DIMANCHE 9 SEPTEMBRE 2012

L equipe reserve aura attaqué son championnat de la meilleure des manieres.

Des buts à la pelle (voire au tracto pelle),du jeu (au moins en premiere periode) et bonus à la victoire,la tête du groupe A de seconde division dans lequel elle a été promue cette saison.

Defense de s'en faire:

Fabien Deleuze toujours patron imperial de la defense a regné en maître dans sa zone,épaulé par Jeremie Millot son fidele lieutenant,Stephane Lorieux et Raphael Rebord,les deux lateraux qui n'ont pas hesité à prendre le couloir à chaque fois que l'opportunité se presentait.L'entrée de Romain Pagés aura rappelé de bons souvenirs à nombre de cruscourois et rappelé surtout combien il etait difficile à passer.Sebastien Allegre aura été relativement peu sollicité mais l'aura fait avec assurance sur quasiment chacune de ses interventions.

Un milieu de premiere:

Un Claude Longfort à la technique toujours irreprochable,un Eric Novack dont le pressing permanent attirerait la jalousie de n'importe quelle blanchisserie,un Ben Hamidou qui est passé de Dora l'exploratrice à chippeur le renard,et un Jöel Gerevini à qui il n'aura manqué qu'un but pour obtenir la note maximale dans France Football,voilà un milieu où la technique a rivalisé avec l'experience.

L'arme nucleaire est cachée en attaque :

Les tueurs du jour n'ont pas mis longtemps à faire parler d'eux: Guigui la malice,Sylvio le mafioso et Ludo l'anguille,avaient déjà fait fumer 7 fois les filets adverses à la mi temps,aidés egalement par Larbi le filou.Dans cette nuée de buts,on ressortira l'enchaînement parfait de Sylvain Gaillard,crochet-rateau-frappe placée,la reprise de volée enormissime de Guillaume D'Amato,le but de coquin de Larbi Rami qui passe dans un trou de souris et la construction splendide du premier but de Ludovic Flohr,parfaitement relayé par un Joel Gerevini de gala.

 

Pour autant,et même s'il est difficile de rester parfaitement concentré lorsque qu'on mene avec une telle ampleur à la mi-temps d'un match,on devra se mefier à l'avenir de ne pas tomber dans une facilité qui peut coûter cher face à une équipe au complet et qui aura gardé ses chances de revenir de meilleure maniere.Les joueurs de l'entente Gardonnenque n'ont réellement pas démérité,obtenant même la parité sur la deuxieme mi-temps,toujours à dix,preuve en est que la vigilance va devoir rester de mise tout au long de la saison pour pouvoir jouer quelque chose d interessant.

En tous cas,bravo à tous...Les places vont être cheres cette saison encore et si cela est vecu sainement et intelligemment par tous les joueurs ça n'en sera que plus benefique pour le club.

LES RESULTATS DE LA JOURNEE

LE CLASSEMENT

LA PROCHAINE JOURNEE

 

 

 La tache s'annonçait bien compliquée pour l'equipe premiere qui avait le redoutable honneur de reçevoir l'equipe d'Aigues Vives,seconde de son dernier championnat et habilement renforcée à l'intersaison pour pouvoir jouer le titre dans les meilleures conditions possibles.

Le FCCLB dont l'unique objectif reste pour le moment de s'assurer au plus vite le maintien aprés une montée obtenue lors de la derniere journée de l'exercice precedent etait donc dans des dispositions differentes.La preparation écornée par une presence disparate des joueurs aux divers et nombreux entraînements pourtant proposés n'etait pas faite pour rassurer les trois entraîneurs.

Mais,à Cruviers Lascours,rien n'est comme ailleurs et c'est ce qu'on aime dans ce club.La composition de l'equipe choisie pour debuter la rencontre ne trouvait sa force pas tant dans le choix des hommes alignés que dans leur capacité à tenir la disposition tactique choisie.Tenir...physiquement,et tenir son poste avec rigueur.De ce coté là,les coachs ont été bluffés pat TOUS les joueurs...ça n'empêche pas les regrets de cette préparation tronquée mais ce qui est fait est fait et il est désormais inutile d'y revenir dessus.

La tenue du ballon etait plutôt à l'avantage des verts dés l'entame de la rencontre et elle allait le rester quasiment tout au long de la premiere periode.Finissant même crescendo.L'adversaire du jour etant,il faut le noter,dans un remarquable etat d'esprit,le jeu gagnait en qualité au fil des minutes.

Patrick Paradis etait d'ailleurs parfaitement intervenu sur une frappe qui prenait le chemin du but et qui aurait pu changer la donne à cet instant de la partie.Derriere on ne pouvait que louer le match plein des lateraux Valentin Capeau et Steven Amigo,intraitables sur leur coté respectif,avant que Valentin ne sorte bléssé aux adducteurs et remplacé plutôt bien par Thomas DeVuono,ce jeune et pourtant déjà vieux briscard.

Dans l'axe,Rani Hatrouf dont on avait espéré la presence avec inquietude jusqu'à la veille au soir,a justifié pleinement sa presence toujours aussi efficace bien aidé par un Remi Privat qui a dû laisser un penible souvenir à son adversaire du jour.Veritable boulet accroché aux basques de l'avant centre aigues-vivois,Remi n'a quasiment perdu aucun de ses duels avec le talentueux numero 9.

Au milieu,s'il a fini par souffrir un peu de la chaleur,Aurelien Pascal a fait un boulot monstrueux,tout comme ses comperes Patrick Amblard et Sylvain Botella,qui se sont mis instantannément au niveau de la premiere division (heuuu...On se calme,hein? J'ai bien ecrit "premiere division" et pas "ligue 1" ).

D'ailleurs Patrick manquait ouvrir le score sur un coup franc parfaitement enroulé sur lequel le gardien aigues vivois,excellent par ailleurs,ne pu que constater la sortie dans un grand soulagement.La réussite ne fût pour rien par contre sur ce reflexe enorme qui lui permit de sortir un ballon de Yannick Sempéré qui prenait sans nul doute possible le chemin des filets .Romain Fiore entré en jeu quelques temps auparavant,avait lui,trouvé le poteau sur une frappe etrange mais que le sort aurait été bien inspiré de transformer en but.

On s'inquietait alors de ne pas voir ces occasions converties,d'autant qu'en plusieurs circonstances,Nicolas Sabran s'etait habilement positionné,mais etait malheureusement oublié,plus probablement par soucis de tuer le match que par manque d'altruisme de la part de ses coéquipiers de l'attaque.Attaque au sein de laquelle,Laurent Mejean,donnait des sueurs froides permanentes au defenseurs adverses.

Les joueurs au maillot orné d'un drapeau danois manquaient renverser la vapeur sur une frappe qui finissait sa course sur le poteau...Ouf...

Du coup,on atteignit la pause sur ce score nul de 0 à 0 qui restait toutefois trés satisfaisant tant il etait obtenu dans des propositions de jeu,inattendues.

La reprise changeait quelque peu la donne et le manque de preparation,ou du moins,la difference de preparation physique entre les joueurs se faisait sentir,et le coup de moins bien etait marqué par une domination legerement superieure de la part des visiteurs.Pourtant l'entrée de Mickael Hutteau redonnait une presence athletique et technique dont les verts ne profitaient pas pleinement.

Sans donc que cette domination soit outrageusement insupportable,les equipiers du capitaine Amblard,subissaient et reculaient.Paradoxalement,c'est sur un ballon lointain que les locaux se faisaient surprendre quand,sur un degagement de Patrick Paradis le ballon revenait vite,trop vite,sur le numero 9 qui reprenait de volée un ballon que Patrick Paradis ne pouvait qu'effleurer.Inspiration geniale qui offrait une prime à l'efficacité aux visiteurs.

Menés un but à zéro et en difficulté physique on voyait mal comment les choses allaient pouvoir se ré équilibrer.Le coeur,les tripes donnaient un second souffle aux joueurs cruscourois et c'est à l'energie qu'ils revenaient dans la partie.

Une erreur defensive du pourtant solide capitaine aigues vivois etait exploitée en deux temps par Yannick Sempéré qui voyait tous ses efforts et ceux de ses equipiers justement récompensés.

Mieux,regonflés un peu plus encore par ce retour,les verts profitaient du coup de massue pour enfoncer inesperemment,mais pas injustement,le clou et accrocher leur adversaire du jour au tableau de chasse.

Nicolas Sabran,encore une recrue,voyait ses incessants appels et contre appels payés d'un but de renard,lorsque sur une frappe dans une forêt de jambes,il expediait le ballon au fond des filets et declenchait une sorte d'hysterie generale,delivrance et récompense à la fois.

Les quelques minutes supplementaires accordées par l'arbitre central,monsieur Delabre,etait épluchées,divisées,recalculées,pietinnées,suppliées...Bref,elles tardaient à venir,mais comme de toutes façons,elles ne pouvaient pas rester indefiniment cachées dans le chrono arbitral,elles finissaient par se barrer,à la grande joie de tous les cruscourois presents.

victoire deux buts à un,un grand bonheur pour les joueurs,les dirigeants,et les nombreux supporters presents qui ont apprécié la qualité du spectacle.

Aujourd hui le petit poucet s'est mis au niveau de l'un des onze ogres du groupe.Il faudra donc re iterer plusieurs fois cet exploit pour pouvoir se maintenir dans une premiere division qu'on sait trés relevée dans ce groupe B.

Le coeur,l'envie,ne suffiront pas toujours...Je vous engage à tout faire pour vous mettre dans les meilleures conditions physiques pour pouvoir revivre ce bonheur le plus souvent possible...Traduction:Venez aux entraînement aussi souvent que vous le pourrez.Franchement,"souffrir" un peu pour avoir de tels plaisirs le dimanche,je crois que ça vaut le coup...

LES RESULTATS DE LA JOURNEE

LE CLASSEMENT

LA PROCHAINE JOURNEE

 

 

24/04/2012

DIMANCHE 22 AVRIL 2012

Dans cette campagne commencée il y a prés de 8 mois maintenant,l equipe premiere du club s'est qualifiée ce dimanche 22 avril pour le second tour avec un score de 56%.

Ou plutôt 56 points.

56 points valeureusement et durement acquis.

Pour le deuxieme tour de cette election singuliere il faudra ne pas tenir compte des alliances plus que possibles entre des adversaires d'hier devenus comme par enchantement des alliés de circonstance.A la difference des autres,nous avons le nombre de voix suffisant pour nous permettre de ne pas avoir besoin de compter sur les défaillances peu probables,de Quissac,par exemple,à St Bauzely,toujours par exemple.

St Bauzely il en etait donc question lors de ce court mais ô combien compliqué déplacement.

Dés notre arrivée,on pouvait voir,regroupés dans le rond central,les quatorze joueurs bauzelyens particulierement attentifs aux consignes de leur coach.Il etait clair qu'ils allaient jouer le coup à fond...Mais quel coup d'ailleurs?

Plus de montée possible aprés une défaite à Salindres bien arrangeante pour les quissacois,les fenageois et les cruscourois.Car il faut bien reconnaître que cette équipe,pourvue d'un milieu de terrain en losange excellent,et revenant de nulle part commençait à inquieter TOUTES les équipes de tête.

Si l'entame de la rencontre etait legerement à l'avantage des locaux,il fallut attendre la frappe soudaine du talentueux numero dix beauzelyen sur l'angle des poteaux pour donner un peu plus de mordant à une équipe cruscouroise qui,si elle etait bien dans son match,avait besoin à ce moment là de lâcher les chevaux.

Le premier à les lacher fût le tout dernier promu en équipe premiere,Johan Huteau,auteur d'une reprise de volée de toute beauté et qui terminait sa course pleine lucarne.

0 à 1 et le type de but qui met en confiance une équipe,et fait se poser des questions à l'adversaire.

Romain Fiore bléssé à une epaule devait quitter momentannément ses partenaires et Sylvain Gaillard,l'habile artilleur,etait lancé dans ce qui n etait pas encore veritablement une bagarre.

A peine le temps de prendre ses marques sur une premiere demi occasion que Sylvain récidivait quelques instants plus tard pour cette fois enfermer le ballon au fond des filets adverses.

0-2 dans une temperature grimpante au fil de l'humeur ambiante.

Mieux,Laurent Mejean profitait d'une sortie trop juste du trés bon gardien beauzelyen sur un coup franc plein axe tiré par Rani Hatrouf,pour,dos au but,devier intelligemment de la tête et envoyer le ballon derriere la ligne .

0-3 c etait le score idéal avant de rentrer aux vestiaires mais l'arbitre central decidait de refuser le but sans que personne ne sache trop pourquoi.

Le trajet jusqu'aux vestiaires etait source de tensions mais personne ne laissait les nerfs prendre le pas sur le cerveau.

Chemin inverse quelques minutes plus tard sans que les choses aient trop changé en terme d'ambiance.Etranges arguments que ceux justifiant cette hostilité du debut à la fin de la rencontre:"mal reçu à l'aller","provocation à Salindres","confusion de personnes".

Oui c'est vrai,à l'aller on a oublié de sortir les petits fours et on n'avait que de la biere au lieu du champagne à proposer à la buvette;Je reconnais egalement que lorsque Jean François et moi sommes allés à Salindres,brisant le silence de la rencontre,je me suis permis de tousser un bref instant et que ça pouvait être perturbant pour les joueurs evoluant devant notre silence absolu jusqu'à cet instant fatidique.

Enfin,bien sûr,je reconnais egalement que Jean François et moi,en plus d'avoir une passion commune pour le football,on a de réelles similitudes physiques qui prêtent à penser que le chat c'est peut être lui,ou peut être moi,voir eventuellement Emilien qui nous ressemble egalement comme les daltons ressemblent à Lady Gaga.

Bref,on ne saura certainement jamais le pourquoi d'une telle hostilité et personnellement,je m'en fous.

Toujours est il que poussés par quasiment tout un stade (en dehors des nombreux supporters cruscourois venus nous soutenir,merci à eux) les bauzelyens se remettent à jouer à une touche de balle,deux parfois,et remettent la machine en route.

Ce qu'on avait vu à Salindres refait surface et le jeu porté vers l'avant se remet en route.Le résultat ne se fait pas attendre et aprés avoir réduit l'écart à 30mn de la fin,puis egalisé à 25mn du terme de la rencontre,tout est à refaire.

Entre temps Joel Gerevini est entré sur le terrain pour faire valoir sa protection de balle et surtout son rôle de catalyseur.Et petit à petit,l'équipe cruscouroise desserre l'etreinte pour finir par envahir le terrain adverse.

Une premiere sortie est avortée par un hors jeu qu'on qualifiera de peu flagrant.Sur un contre les bauzelyens viennent donner des sueurs au banc cruscourois mais une fois encore Laurent Fernandez vient s'interposer avec brio et assurance.

On pense que la deuxieme tentative va être la bonne lorsque Romain Fiore s'echappe coté gauche et tente dans un angle fermé de tromper le gardien.Joel avait fait l'effort de se placer plus avantageusement.On se rend compte qu'il est trés compliqué d'être lucide à chaque instant dans deux situations identique.Sur la même situation face à Quissac on a pu regretter qu'il donne son ballon au lieu de frapper....Il n'y a pas d'autre regle que l'efficacité dans ces cas là.

Patrick Amblard fait une fin de match en boulet de canon.Coté droit il elimine,un,deux,trois defenseurs puis essaie d'allumer un gardien qui gagne la premiere manche.

Ca ne passe pas en mouvement,restent les coups de pied arrétés.

un premier coup franc pour prevenir,un deuxieme pour guerir.Le premier meurt juste sur la transversale.Le second,un modele du genre,est platino-juninho-robertocarlo-amblardesque (si vous ne connaissez pas les trois premiers c'est normal,ils sont bien moins connus que le dernier).

Ce n'est plus un but c'est une partition musicale;ça fait:

pfff pff pff (patrick qui prend sa respiration) aaaaaalllleeeeeez (l'ensemble des supporters cruscourois) houuuuuuu (les supportrices bauzelyennes) ha ha haaaa (les connaisseurs bauzelyens) pouf pouf pouf (les trois pas d'elan de Patrick...Lorsque je parle d'elan,il ne s'agit evidemment pas de l'animal qui vit dans les contrées canadiennes ou quebecoises) poum (le shoot) fffsssssshhhhhhh (le vol gracieux du ballon vers sa destinée) ping (la barre transversale) shhhgnnnnoooooon (le gardien qui se detend) wooooaaaaaaiiiiiiis yeeeeeeaaaahh grrrrrrrr aaarrrggghhh hooommiaaouoooo ouiiiiiiiii haaaaaaaa (la joie de Patrick,de ses equipiers,ses coachs,son president,sa famille,ses amis,son chat et j'en oublie....).

Putain que ça fait du bien!

Et bien sûr,le tout,sans provocation malvenue.Chacun le sait,il reste encore du temps et rien n'est gagné avant le coup de sifflet final.Un nouveau coup franc est d'ailleurs rapidement obtenu par St Bauzely.Ca cafouille mais Joel réussit à degager le ballon.

Ca devient homerique et ça va se gagner au mérite.(je sais,c'est faible mais je dis ce que je veux)

Derriere le grillage ça crie,ça hurle,des femmes s'evanouissent,des hommes s'evaporent,ça insulte,provoque,révoque,convoque,capitaine haddock même...

Un contre...Laurent peut prendre la poudre d'escampette pour aller marquer le quatrieme but mais...il tergiverse...Choix de la tête ou choix des jambes ? Peu importe.Sa remise pour Sylvain Gaillard est un bijou et l'enchaînement qui suit,amorti de la poitrine-reprise de volée est un diamant...On se croirait dans une bijouterie tellement c'est brillant.

Mais un brigand fait main basse sur le butin et leve le drapeau en signe de refus de se rendre.

"3 minutes de temps additionnel"annonce l'arbitre.Je ne sais plus rien:additionnel ça veut dire qu'il va les enlever ? 3 minutes c'est plus long que deux heures non ?Oui c'est long.

Fini.ouf.Traquenard à l'ancienne,victoire à l'ancienne.Avec les tripes.Avec le sang.Avec la tête et avec des c...

Certains continuent de s'emballer mais un type plus lucide au milieu des spectateurs déclare qu'il faut arrêter,que c'etait un bon match et que nous l'avons gagné à la loyale.Ce mec mériterait presque une médaille.Oui,on l'a gagné et on ne l'a vraiment pas volé.

Comme disait le chien de ma grand mere à l'époque où il prenait des cours de français:"A chaque jour suffit sa peine" ce à quoi lui répondait le chat bilingue du voisin "Oui mais ça fait long depuis la miaou t"

Voilà...Je suis en plein délire parce que je suis fier de ce que vous avez fait ce dimanche,de ce qu'on a fait depuis le debut de la saison mais aussi en pensant à ce que ça pourrait devenir.

On ne doit plus rien lacher sur ces deux dernieres rencontres de la saison.Et quand je parle de ne rien lacher je parle sur le terrain mais aussi en dehors.Quinze jours c'est peu d'efforts pour se donner toutes les chances de finir avec une accession et un titre de champion.

Et pour ceux qui aiment la fête c'est même l'occasion d'en faire une supplementaire (y a pas de l'argument là?)

Encore bravo à tous,passez une bonne semaine,sortez jusqu'à pas d'heure ce week end et revenez en superforme mercredi 2 Mai à l entrainement.

LES RESULTATS

LE CLASSEMENT

LA PROCHAINE JOURNEE