Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/09/2012

DIMANCHE 9 SEPTEMBRE 2012

L equipe reserve aura attaqué son championnat de la meilleure des manieres.

Des buts à la pelle (voire au tracto pelle),du jeu (au moins en premiere periode) et bonus à la victoire,la tête du groupe A de seconde division dans lequel elle a été promue cette saison.

Defense de s'en faire:

Fabien Deleuze toujours patron imperial de la defense a regné en maître dans sa zone,épaulé par Jeremie Millot son fidele lieutenant,Stephane Lorieux et Raphael Rebord,les deux lateraux qui n'ont pas hesité à prendre le couloir à chaque fois que l'opportunité se presentait.L'entrée de Romain Pagés aura rappelé de bons souvenirs à nombre de cruscourois et rappelé surtout combien il etait difficile à passer.Sebastien Allegre aura été relativement peu sollicité mais l'aura fait avec assurance sur quasiment chacune de ses interventions.

Un milieu de premiere:

Un Claude Longfort à la technique toujours irreprochable,un Eric Novack dont le pressing permanent attirerait la jalousie de n'importe quelle blanchisserie,un Ben Hamidou qui est passé de Dora l'exploratrice à chippeur le renard,et un Jöel Gerevini à qui il n'aura manqué qu'un but pour obtenir la note maximale dans France Football,voilà un milieu où la technique a rivalisé avec l'experience.

L'arme nucleaire est cachée en attaque :

Les tueurs du jour n'ont pas mis longtemps à faire parler d'eux: Guigui la malice,Sylvio le mafioso et Ludo l'anguille,avaient déjà fait fumer 7 fois les filets adverses à la mi temps,aidés egalement par Larbi le filou.Dans cette nuée de buts,on ressortira l'enchaînement parfait de Sylvain Gaillard,crochet-rateau-frappe placée,la reprise de volée enormissime de Guillaume D'Amato,le but de coquin de Larbi Rami qui passe dans un trou de souris et la construction splendide du premier but de Ludovic Flohr,parfaitement relayé par un Joel Gerevini de gala.

 

Pour autant,et même s'il est difficile de rester parfaitement concentré lorsque qu'on mene avec une telle ampleur à la mi-temps d'un match,on devra se mefier à l'avenir de ne pas tomber dans une facilité qui peut coûter cher face à une équipe au complet et qui aura gardé ses chances de revenir de meilleure maniere.Les joueurs de l'entente Gardonnenque n'ont réellement pas démérité,obtenant même la parité sur la deuxieme mi-temps,toujours à dix,preuve en est que la vigilance va devoir rester de mise tout au long de la saison pour pouvoir jouer quelque chose d interessant.

En tous cas,bravo à tous...Les places vont être cheres cette saison encore et si cela est vecu sainement et intelligemment par tous les joueurs ça n'en sera que plus benefique pour le club.

LES RESULTATS DE LA JOURNEE

LE CLASSEMENT

LA PROCHAINE JOURNEE

 

 

 La tache s'annonçait bien compliquée pour l'equipe premiere qui avait le redoutable honneur de reçevoir l'equipe d'Aigues Vives,seconde de son dernier championnat et habilement renforcée à l'intersaison pour pouvoir jouer le titre dans les meilleures conditions possibles.

Le FCCLB dont l'unique objectif reste pour le moment de s'assurer au plus vite le maintien aprés une montée obtenue lors de la derniere journée de l'exercice precedent etait donc dans des dispositions differentes.La preparation écornée par une presence disparate des joueurs aux divers et nombreux entraînements pourtant proposés n'etait pas faite pour rassurer les trois entraîneurs.

Mais,à Cruviers Lascours,rien n'est comme ailleurs et c'est ce qu'on aime dans ce club.La composition de l'equipe choisie pour debuter la rencontre ne trouvait sa force pas tant dans le choix des hommes alignés que dans leur capacité à tenir la disposition tactique choisie.Tenir...physiquement,et tenir son poste avec rigueur.De ce coté là,les coachs ont été bluffés pat TOUS les joueurs...ça n'empêche pas les regrets de cette préparation tronquée mais ce qui est fait est fait et il est désormais inutile d'y revenir dessus.

La tenue du ballon etait plutôt à l'avantage des verts dés l'entame de la rencontre et elle allait le rester quasiment tout au long de la premiere periode.Finissant même crescendo.L'adversaire du jour etant,il faut le noter,dans un remarquable etat d'esprit,le jeu gagnait en qualité au fil des minutes.

Patrick Paradis etait d'ailleurs parfaitement intervenu sur une frappe qui prenait le chemin du but et qui aurait pu changer la donne à cet instant de la partie.Derriere on ne pouvait que louer le match plein des lateraux Valentin Capeau et Steven Amigo,intraitables sur leur coté respectif,avant que Valentin ne sorte bléssé aux adducteurs et remplacé plutôt bien par Thomas DeVuono,ce jeune et pourtant déjà vieux briscard.

Dans l'axe,Rani Hatrouf dont on avait espéré la presence avec inquietude jusqu'à la veille au soir,a justifié pleinement sa presence toujours aussi efficace bien aidé par un Remi Privat qui a dû laisser un penible souvenir à son adversaire du jour.Veritable boulet accroché aux basques de l'avant centre aigues-vivois,Remi n'a quasiment perdu aucun de ses duels avec le talentueux numero 9.

Au milieu,s'il a fini par souffrir un peu de la chaleur,Aurelien Pascal a fait un boulot monstrueux,tout comme ses comperes Patrick Amblard et Sylvain Botella,qui se sont mis instantannément au niveau de la premiere division (heuuu...On se calme,hein? J'ai bien ecrit "premiere division" et pas "ligue 1" ).

D'ailleurs Patrick manquait ouvrir le score sur un coup franc parfaitement enroulé sur lequel le gardien aigues vivois,excellent par ailleurs,ne pu que constater la sortie dans un grand soulagement.La réussite ne fût pour rien par contre sur ce reflexe enorme qui lui permit de sortir un ballon de Yannick Sempéré qui prenait sans nul doute possible le chemin des filets .Romain Fiore entré en jeu quelques temps auparavant,avait lui,trouvé le poteau sur une frappe etrange mais que le sort aurait été bien inspiré de transformer en but.

On s'inquietait alors de ne pas voir ces occasions converties,d'autant qu'en plusieurs circonstances,Nicolas Sabran s'etait habilement positionné,mais etait malheureusement oublié,plus probablement par soucis de tuer le match que par manque d'altruisme de la part de ses coéquipiers de l'attaque.Attaque au sein de laquelle,Laurent Mejean,donnait des sueurs froides permanentes au defenseurs adverses.

Les joueurs au maillot orné d'un drapeau danois manquaient renverser la vapeur sur une frappe qui finissait sa course sur le poteau...Ouf...

Du coup,on atteignit la pause sur ce score nul de 0 à 0 qui restait toutefois trés satisfaisant tant il etait obtenu dans des propositions de jeu,inattendues.

La reprise changeait quelque peu la donne et le manque de preparation,ou du moins,la difference de preparation physique entre les joueurs se faisait sentir,et le coup de moins bien etait marqué par une domination legerement superieure de la part des visiteurs.Pourtant l'entrée de Mickael Hutteau redonnait une presence athletique et technique dont les verts ne profitaient pas pleinement.

Sans donc que cette domination soit outrageusement insupportable,les equipiers du capitaine Amblard,subissaient et reculaient.Paradoxalement,c'est sur un ballon lointain que les locaux se faisaient surprendre quand,sur un degagement de Patrick Paradis le ballon revenait vite,trop vite,sur le numero 9 qui reprenait de volée un ballon que Patrick Paradis ne pouvait qu'effleurer.Inspiration geniale qui offrait une prime à l'efficacité aux visiteurs.

Menés un but à zéro et en difficulté physique on voyait mal comment les choses allaient pouvoir se ré équilibrer.Le coeur,les tripes donnaient un second souffle aux joueurs cruscourois et c'est à l'energie qu'ils revenaient dans la partie.

Une erreur defensive du pourtant solide capitaine aigues vivois etait exploitée en deux temps par Yannick Sempéré qui voyait tous ses efforts et ceux de ses equipiers justement récompensés.

Mieux,regonflés un peu plus encore par ce retour,les verts profitaient du coup de massue pour enfoncer inesperemment,mais pas injustement,le clou et accrocher leur adversaire du jour au tableau de chasse.

Nicolas Sabran,encore une recrue,voyait ses incessants appels et contre appels payés d'un but de renard,lorsque sur une frappe dans une forêt de jambes,il expediait le ballon au fond des filets et declenchait une sorte d'hysterie generale,delivrance et récompense à la fois.

Les quelques minutes supplementaires accordées par l'arbitre central,monsieur Delabre,etait épluchées,divisées,recalculées,pietinnées,suppliées...Bref,elles tardaient à venir,mais comme de toutes façons,elles ne pouvaient pas rester indefiniment cachées dans le chrono arbitral,elles finissaient par se barrer,à la grande joie de tous les cruscourois presents.

victoire deux buts à un,un grand bonheur pour les joueurs,les dirigeants,et les nombreux supporters presents qui ont apprécié la qualité du spectacle.

Aujourd hui le petit poucet s'est mis au niveau de l'un des onze ogres du groupe.Il faudra donc re iterer plusieurs fois cet exploit pour pouvoir se maintenir dans une premiere division qu'on sait trés relevée dans ce groupe B.

Le coeur,l'envie,ne suffiront pas toujours...Je vous engage à tout faire pour vous mettre dans les meilleures conditions physiques pour pouvoir revivre ce bonheur le plus souvent possible...Traduction:Venez aux entraînement aussi souvent que vous le pourrez.Franchement,"souffrir" un peu pour avoir de tels plaisirs le dimanche,je crois que ça vaut le coup...

LES RESULTATS DE LA JOURNEE

LE CLASSEMENT

LA PROCHAINE JOURNEE

 

 

Commentaires

Comment c'est passé le match de vendredi?

C'est quoi le programme de la semaine pour les entrainements ?

A+

Écrit par : JEREMIE | 16/09/2012

Le match a été annulé faute de combattants adverses... :D
Sinon pour les entrainements,voir la rubrique "entrainements"...
mercredi et vendredi

Écrit par : chris | 17/09/2012

Les commentaires sont fermés.