Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/04/2012

DIMANCHE 22 AVRIL 2012

Dans cette campagne commencée il y a prés de 8 mois maintenant,l equipe premiere du club s'est qualifiée ce dimanche 22 avril pour le second tour avec un score de 56%.

Ou plutôt 56 points.

56 points valeureusement et durement acquis.

Pour le deuxieme tour de cette election singuliere il faudra ne pas tenir compte des alliances plus que possibles entre des adversaires d'hier devenus comme par enchantement des alliés de circonstance.A la difference des autres,nous avons le nombre de voix suffisant pour nous permettre de ne pas avoir besoin de compter sur les défaillances peu probables,de Quissac,par exemple,à St Bauzely,toujours par exemple.

St Bauzely il en etait donc question lors de ce court mais ô combien compliqué déplacement.

Dés notre arrivée,on pouvait voir,regroupés dans le rond central,les quatorze joueurs bauzelyens particulierement attentifs aux consignes de leur coach.Il etait clair qu'ils allaient jouer le coup à fond...Mais quel coup d'ailleurs?

Plus de montée possible aprés une défaite à Salindres bien arrangeante pour les quissacois,les fenageois et les cruscourois.Car il faut bien reconnaître que cette équipe,pourvue d'un milieu de terrain en losange excellent,et revenant de nulle part commençait à inquieter TOUTES les équipes de tête.

Si l'entame de la rencontre etait legerement à l'avantage des locaux,il fallut attendre la frappe soudaine du talentueux numero dix beauzelyen sur l'angle des poteaux pour donner un peu plus de mordant à une équipe cruscouroise qui,si elle etait bien dans son match,avait besoin à ce moment là de lâcher les chevaux.

Le premier à les lacher fût le tout dernier promu en équipe premiere,Johan Huteau,auteur d'une reprise de volée de toute beauté et qui terminait sa course pleine lucarne.

0 à 1 et le type de but qui met en confiance une équipe,et fait se poser des questions à l'adversaire.

Romain Fiore bléssé à une epaule devait quitter momentannément ses partenaires et Sylvain Gaillard,l'habile artilleur,etait lancé dans ce qui n etait pas encore veritablement une bagarre.

A peine le temps de prendre ses marques sur une premiere demi occasion que Sylvain récidivait quelques instants plus tard pour cette fois enfermer le ballon au fond des filets adverses.

0-2 dans une temperature grimpante au fil de l'humeur ambiante.

Mieux,Laurent Mejean profitait d'une sortie trop juste du trés bon gardien beauzelyen sur un coup franc plein axe tiré par Rani Hatrouf,pour,dos au but,devier intelligemment de la tête et envoyer le ballon derriere la ligne .

0-3 c etait le score idéal avant de rentrer aux vestiaires mais l'arbitre central decidait de refuser le but sans que personne ne sache trop pourquoi.

Le trajet jusqu'aux vestiaires etait source de tensions mais personne ne laissait les nerfs prendre le pas sur le cerveau.

Chemin inverse quelques minutes plus tard sans que les choses aient trop changé en terme d'ambiance.Etranges arguments que ceux justifiant cette hostilité du debut à la fin de la rencontre:"mal reçu à l'aller","provocation à Salindres","confusion de personnes".

Oui c'est vrai,à l'aller on a oublié de sortir les petits fours et on n'avait que de la biere au lieu du champagne à proposer à la buvette;Je reconnais egalement que lorsque Jean François et moi sommes allés à Salindres,brisant le silence de la rencontre,je me suis permis de tousser un bref instant et que ça pouvait être perturbant pour les joueurs evoluant devant notre silence absolu jusqu'à cet instant fatidique.

Enfin,bien sûr,je reconnais egalement que Jean François et moi,en plus d'avoir une passion commune pour le football,on a de réelles similitudes physiques qui prêtent à penser que le chat c'est peut être lui,ou peut être moi,voir eventuellement Emilien qui nous ressemble egalement comme les daltons ressemblent à Lady Gaga.

Bref,on ne saura certainement jamais le pourquoi d'une telle hostilité et personnellement,je m'en fous.

Toujours est il que poussés par quasiment tout un stade (en dehors des nombreux supporters cruscourois venus nous soutenir,merci à eux) les bauzelyens se remettent à jouer à une touche de balle,deux parfois,et remettent la machine en route.

Ce qu'on avait vu à Salindres refait surface et le jeu porté vers l'avant se remet en route.Le résultat ne se fait pas attendre et aprés avoir réduit l'écart à 30mn de la fin,puis egalisé à 25mn du terme de la rencontre,tout est à refaire.

Entre temps Joel Gerevini est entré sur le terrain pour faire valoir sa protection de balle et surtout son rôle de catalyseur.Et petit à petit,l'équipe cruscouroise desserre l'etreinte pour finir par envahir le terrain adverse.

Une premiere sortie est avortée par un hors jeu qu'on qualifiera de peu flagrant.Sur un contre les bauzelyens viennent donner des sueurs au banc cruscourois mais une fois encore Laurent Fernandez vient s'interposer avec brio et assurance.

On pense que la deuxieme tentative va être la bonne lorsque Romain Fiore s'echappe coté gauche et tente dans un angle fermé de tromper le gardien.Joel avait fait l'effort de se placer plus avantageusement.On se rend compte qu'il est trés compliqué d'être lucide à chaque instant dans deux situations identique.Sur la même situation face à Quissac on a pu regretter qu'il donne son ballon au lieu de frapper....Il n'y a pas d'autre regle que l'efficacité dans ces cas là.

Patrick Amblard fait une fin de match en boulet de canon.Coté droit il elimine,un,deux,trois defenseurs puis essaie d'allumer un gardien qui gagne la premiere manche.

Ca ne passe pas en mouvement,restent les coups de pied arrétés.

un premier coup franc pour prevenir,un deuxieme pour guerir.Le premier meurt juste sur la transversale.Le second,un modele du genre,est platino-juninho-robertocarlo-amblardesque (si vous ne connaissez pas les trois premiers c'est normal,ils sont bien moins connus que le dernier).

Ce n'est plus un but c'est une partition musicale;ça fait:

pfff pff pff (patrick qui prend sa respiration) aaaaaalllleeeeeez (l'ensemble des supporters cruscourois) houuuuuuu (les supportrices bauzelyennes) ha ha haaaa (les connaisseurs bauzelyens) pouf pouf pouf (les trois pas d'elan de Patrick...Lorsque je parle d'elan,il ne s'agit evidemment pas de l'animal qui vit dans les contrées canadiennes ou quebecoises) poum (le shoot) fffsssssshhhhhhh (le vol gracieux du ballon vers sa destinée) ping (la barre transversale) shhhgnnnnoooooon (le gardien qui se detend) wooooaaaaaaiiiiiiis yeeeeeeaaaahh grrrrrrrr aaarrrggghhh hooommiaaouoooo ouiiiiiiiii haaaaaaaa (la joie de Patrick,de ses equipiers,ses coachs,son president,sa famille,ses amis,son chat et j'en oublie....).

Putain que ça fait du bien!

Et bien sûr,le tout,sans provocation malvenue.Chacun le sait,il reste encore du temps et rien n'est gagné avant le coup de sifflet final.Un nouveau coup franc est d'ailleurs rapidement obtenu par St Bauzely.Ca cafouille mais Joel réussit à degager le ballon.

Ca devient homerique et ça va se gagner au mérite.(je sais,c'est faible mais je dis ce que je veux)

Derriere le grillage ça crie,ça hurle,des femmes s'evanouissent,des hommes s'evaporent,ça insulte,provoque,révoque,convoque,capitaine haddock même...

Un contre...Laurent peut prendre la poudre d'escampette pour aller marquer le quatrieme but mais...il tergiverse...Choix de la tête ou choix des jambes ? Peu importe.Sa remise pour Sylvain Gaillard est un bijou et l'enchaînement qui suit,amorti de la poitrine-reprise de volée est un diamant...On se croirait dans une bijouterie tellement c'est brillant.

Mais un brigand fait main basse sur le butin et leve le drapeau en signe de refus de se rendre.

"3 minutes de temps additionnel"annonce l'arbitre.Je ne sais plus rien:additionnel ça veut dire qu'il va les enlever ? 3 minutes c'est plus long que deux heures non ?Oui c'est long.

Fini.ouf.Traquenard à l'ancienne,victoire à l'ancienne.Avec les tripes.Avec le sang.Avec la tête et avec des c...

Certains continuent de s'emballer mais un type plus lucide au milieu des spectateurs déclare qu'il faut arrêter,que c'etait un bon match et que nous l'avons gagné à la loyale.Ce mec mériterait presque une médaille.Oui,on l'a gagné et on ne l'a vraiment pas volé.

Comme disait le chien de ma grand mere à l'époque où il prenait des cours de français:"A chaque jour suffit sa peine" ce à quoi lui répondait le chat bilingue du voisin "Oui mais ça fait long depuis la miaou t"

Voilà...Je suis en plein délire parce que je suis fier de ce que vous avez fait ce dimanche,de ce qu'on a fait depuis le debut de la saison mais aussi en pensant à ce que ça pourrait devenir.

On ne doit plus rien lacher sur ces deux dernieres rencontres de la saison.Et quand je parle de ne rien lacher je parle sur le terrain mais aussi en dehors.Quinze jours c'est peu d'efforts pour se donner toutes les chances de finir avec une accession et un titre de champion.

Et pour ceux qui aiment la fête c'est même l'occasion d'en faire une supplementaire (y a pas de l'argument là?)

Encore bravo à tous,passez une bonne semaine,sortez jusqu'à pas d'heure ce week end et revenez en superforme mercredi 2 Mai à l entrainement.

LES RESULTATS

LE CLASSEMENT

LA PROCHAINE JOURNEE

Les commentaires sont fermés.