Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/03/2009

DIMANCHE 8 MARS 2009

On dit du mois de Mars qu’il est le mois des fous essentiellement en raison de l’incroyable rapidité avec lequel le temps peut varier.
C’est une constatation qui se vérifie avec d’autant plus de vigueur lorsqu’on se situe à la porte des Cévennes.
En ce dimanche 8 Mars, journée de la femme (qui elle aussi change avec une incroyable rapidité), c’est une équipe concentrée, ponctuelle et motivée qui se présente au stade Jean Paveyranne avec la ferme intention, voire conviction, de s’imposer.
La rencontre se présentait donc sont les meilleurs auspices (la semaine dernière, en réserve c’était les meilleurs hospices) quand, sitôt la rencontre démarrée le mauvais temps donnait son premier coup de tonnerre.
Une attaque coté gauche permettait aux peyrolais d’enchaîner trois passes dans la profondeur avant de centrer pour le numéro 10 qui,de prés,pouvait battre un Yannick quelque peu abandonné pour l’ouverture du score après guère plus de 5mn de jeu.
Il n’en fallait guère plus aux visiteurs pour doubler la mise sur une action quasiment identique qui se terminait cette fois par une tête au second poteau que tentait vainement de sortir Yannick au prix d’un effort impossible.
0-2 après dix minutes de jeu, c’était, hélas, le tarif habituel d’une équipe qui n’arrive inexplicablement pas à débuter ses matchs.
La tempête continuait quand 10 mn plus tard l’ailier droit venait punir une équipe totalement amorphe et incapable de créer le moindre début de mouvement de jeu pour un 0-3 malheureusement logique.
Coté droit Kevin Potin réussissait un débordement ponctué d’un centre que le stoppeur adverse manquait de peu de transformer en but contre son camp. Mais quand ça ne veut pas…
Comme rien ne marchait, les quelques coups francs obtenus étaient mal joués, le marquage était trop lâche et l’engagement absent ; Bref, on sentait le cataclysme proche.
La fin du monde arrivait avant la mi-temps avec un quatrième but auquel les Peyrolais eux même ne semblaient pas croire tant le scénario semblait irréel.
0-4 !!
L’arbitre sifflait donc la pause sur ce score ahurissant, et le coach faisait, lui, siffler les oreilles de ses joueurs plus sous le coup de la déception que de la colère.
Parole entendue ou plus sûrement prise de conscience de chacun, les cruscourois reprenaient le match avec de toutes autres intentions.
Au milieu Sylvain Botella et Olivier Savanier récupéraient tous les ballons qui passaient à portée.
Le pressing des attaquants, sous l’impulsion de Guillaume D’Amato, auteur d’une rentrée tonique, était plus efficace.
Les milieux relayeurs, Joël Gerevini et Julien Garcia jouaient plus haut et s’imposaient dans les duels.
Quant à la défense,bien en place et appliquée,elle n’était plus beaucoup inquiétée et Yannick avait tout le loisir de se concentrer sur la double sortie héroïque qu’il allait devoir effectuer en fin de partie.
La construction était parfois encore un peu brouillonne mais on cessait de balancer de grands ballons devant pour jouer en passes courtes, jeu dans lequel les cruscourois sont les plus efficaces.
Kevin Potin prenait une fois de plus le meilleur sur ses adversaires et malgré deux grosses fautes sur lui,restait debout,pour une frappe aux buts captée toutefois sans difficulté par le gardien.
Et c’est Sylvain Botella qui étrennait ses chaussures au GPL, 100% écolos, par la réduction du score à 1-4.
Il restait encore 34 minutes à jouer et même si tout restait possible, rien ne laissait présager de la suite de la partie.
Thomas Bonillo, auteur d’un gros match physique rendait sa place à un Romain Pagés à l’image de ses équipiers, parfaitement re-rentré dans la partie.
Yoan Poudevigne sortait bêtement bléssé,sans trop de gravité,on espere.
A la demi-heure de jeu, M.Fabien Moureau, revenait étrangement à une première faute qui avait précédé un fauchage dans la surface sur Romain Fiore (encore trés bon ce dimanche) qui valait bien un penalty.
Ce sera , l’une des rares fautes d’un arbitre particulièrement inspiré tout au long de cette partie.
Le coup franc ne donnait rien mais les violets restaient les yeux rivés sur l’objectif.
Cet objectif, ils allaient s’en rapprocher quand Fabien Deleuze, monté aux avant postes, ne laissait pas traîner longtemps un ballon qui naviguait devant la ligne de but adverse.
D’une frappe à bout portant, le capitaine ramenait le score à 2-4 à 17 minutes de la fin.
Le vent de la révolte soufflait de plus en plus fort sur les nuages cruscourois et il semblait qu’une éclaircie improbable faisait son trou.
Et ce n’est pas ce coup de foudre entre Fabien et un défenseur adverse qui valut aux deux joueurs d’aller prendre une douche (froide) plus tôt que les autres,qui allait annihiler le retour du soleil violet.(oui,je sais…ce sont les méfaits de l’ivresse sûrement).
Sylvain Botella montrait qu’il savait aussi se servir de sa tête sur un ballon repris au second poteau qui lobait idéalement le gardien visiteur, battu pour la troisième fois.
3-4 et l’incroyable retour semblait désormais accessible, voir, inéluctable, tant la motivation des violets était palpable. (Je rappelle toutefois qu’il est interdit de se palper la motivation en public).
Sur un long dégagement du gardien Peyrolais, Stéphane auteur d'une bonne deuxième mi-temps également était rappelé à l‘ordre par Yannick, le soupçonnant injustement d’avoir été payé pour dégager des ballons de la tête dans le mauvais sens (hé ! Yann ! Steph, il ne fait pas 1,80 m…).
La défense était désormais menée par l’efficace et discret Valentin Capeau, secondé le cas échéant par l’énormissime et tout aussi discret Olivier Savanier.
Mais c’est Yannick Gerevini qui, on l’a évoqué, allait être doublement parfait dans deux sorties, coup sur coup, dans les pieds des attaquants Peyrolais.
Le gardien cruscourois coupait court à l’une des rares occasions de buts des adversaires du jour et montrait que les violets n’allaient rien lâcher.
La preuve avec la nouvelle entrée en jeu de Julien Garcia enfin payé des efforts fournis depuis le début de la saison .Celui-ci, récupérait un ballon qui tardait à sortir de la surface peyrolaise pour parfaitement lober le gardien, Guillaume D’Amato achevant pour plus de certitude de pousser le ballon au-delà de la ligne de but.
4-4, le miracle avait eu lieu une première fois et la position en arc de cercle de huit « chiens
de guerre » face à l’os peyrolais sur l’engagement qui suivait laissait espérer le miracle suprême, celui qu’on ne trouve que dans les magasins de luxe,et encore,uniquement sur présentation de la carte bleue « made in Lourdes ».
Mais il était dit que les cruscourois allaient avaler la grenouille quand,sur un long ballon entre deux défenseurs,les visiteurs tuaient les belles illusions cruscouroises d’un tir foireux mais au fond. 4-5,score tristement final.

En définitive, comptablement parlant et au vu de la physionomie de la rencontre, l’équipe ne perd qu’un point puisqu’à 0-4 après 45mn, il était insensé d’espérer prendre plus d’un point.
Le but de la fin de saison est à l’image de ce match : Une mission impossible dont il faudra « simplement » changer la fin et la présence de joueurs non retenus pour ce match comme Patrice Lignon, Patrick Amblard, Jeremy Missiak ou encore Fred Rouviere (et d’autres éventuellement que je m’excuse de n’avoir pas vu) est le signe que le club est en train de retrouver cette unité dont il a besoin pour s’en sortir.

Ce que je retiendrai de ce match c'est, malgré l’absence totale de première mi-temps, la grosse, l’énorme faculté à se surpasser pour aller chercher quelque chose que la très grande majorité aurait cessé d’aller chercher depuis très longtemps.
C’est, peut être, aussi, ce qui fera la différence avec ceux que nous allons pourchasser ; Qu’ils se disent bien que nous ne sommes pas morts et qu’on ne lâchera pas le morceau tant qu’il restera une seconde de jeu dans ce championnat.

Les résultats de la journée,avec au passage,la défaite 3 à 1 de notre prochain adversaire,la JS Chemin Bas face à une équipe de St Alexandre contre qui nous avions fait 2 à 2.
http://gard-lozere.fff.fr/competitions/php/championnat/ch...



Le classement du championnat de promotion de première division, groupe C :http://gard-lozere.fff.fr/competitions/php/championnat/ch...


La prochaine journée :http://gard-lozere.fff.fr/competitions/php/championnat/championnat_agenda.php?sa_no=2008&cp_no=160371&ph_no=1&gp_no=3


Les résultats de la journée de promotion de seconde division,groupe B :http://gard-lozere.fff.fr/competitions/php/championnat/ch...


Le classement :http://gard-lozere.fff.fr/competitions/php/championnat/ch...


La prochaine journée :http://gard-lozere.fff.fr/competitions/php/championnat/ch...

Commentaires

HS pour dimanche

bon match à tous les gars

Écrit par : jo | 13/03/2009

Les commentaires sont fermés.