Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/10/2008

DIMANCHE 26 OCTOBRE 2008

au Stade du calvaire...
Oui,une sorte de calvaire que de voir des types estimer que leur principal rôle sur un terrain de football est d'empêcher qu'on leur adresse la parole plutôt que de sanctionner légitimement des fautes qu'ils ont vu.
Il faudra qu'on m'explique pourquoi nos joueurs ont pour prénom: N° 9,N°12 ou N°5 quand les joueurs adverses sont interpellés par l'arbitre par un prénom qui,heureux fruit du hasard,correspond justement à celui du joueur en question.
Il faudra qu'on m'explique pourquoi à trois reprises un joueur qui stoppe un attaquant qui file au but en dernier défenseur n'est pas sanctionné comme il se doit.
Il faudra qu'on m'explique aussi,parce que j'ai des tendances à être un peu con et à ne pas comprendre très vite,pourquoi le district envoie régulièrement ses délégués à Cruviers Lascours et qu'on ne les voit jamais ailleurs...Jamais...Peut être sommes nous un club sympathique et que le District prend plaisir à envoyer ses représentants dans un endroit où ils savent qu'ils seront forcément bien accueillis.En tous cas,si tel est le cas ils serait bon que les "hommes en noir" considèrent que leur devoir commence par la protection physique des joueurs.

Cette entrée en matière étant faîte,elle n'explique pas pour autant tout de la défaite concédée ce week end chez le leader d'un groupe qui à l'air particulièrement serré au vu des premiers résultats.
Les cruscourois devaient tout d'abord composer avec l'absence de dernière minute de Yoan Poudevigne,malade,palliée au pied et au coude levé,par Fred Rouviere,avec l'accord de son impresario,Sabine,auprès de qui nous exprimons toutes nos excuses.
Larbi Rami, de son coté,découvrait les joies du tourisme en région Bagnolaise : ne t'en fais pas Larbi,tu auras ta vengeance au match retour,il n'y a pas que du coté de St Julien de Peyrolas que les gens se perdent en allant au stade.

Jeremie Millot faisant son retour au sein de la défense,Sylvain Botella,intérimaire de luxe,retrouvait sa place au milieu du terrain...Enfin,il cherchait à la retrouver,un peu perdu pendant une partie de la première mi-temps par un positionnement différent de celui imposé ces derniers temps.

Les locaux imposaient d'entrée de jeu leur rythme sans toutefois que nos joueurs ne soient dépassés par les attaques adverses; Le capitaine Fabien Deleuze faisant office de tour de contrôle avec une certaine sérénité.
Serein également en ce début de rencontre,Yannick Gerevini,qui jugeait avec une anticipation machiavélique la première occasion sérieuse des joueurs de St Julien: Un"Ca va!" qui,une fois n'est pas coutume,n'était pas ponctué de ce son si spécifique à celui que fait un ballon qui tape sur une barre transversale.La vista c'est inné.

Devant, Julien Garcia était sanctionné pour avoir trébuché sur son défenseur, puis Romain filait au but mais était repris irrégulièrement par son opposant (un pied sur la cheville et le maillot à demi enlevé par son adversaire, c’est à classer dans la catégorie "irrégulièrement", normalement).
La faute était sanctionnée par l'arbitre qui ne donnait cependant aucun avertissement au dernier défenseur, on était toujours à 0 à 0.
Le coup franc que Yannick "conseillait gentiment" à Patrick de cadrer, finissait sa course au poteau de corner du stade d'entraînement.

Un nouveau contre donnait à Julien Garcia une deuxième occasion de défier le gardien mais il avait le tort de laisser traîner son maillot dans les mains du libéro de St Julien et était justement sanctionné pour une tenue inconvenable, le maillot devant rester à l'intérieur du short.
Hé oui!C'est le règlement n°11!!

Un enieme ballon était récupéré par le collecteur Patrice Lignon, transmis à un équipier qui le perdait faute de soutien et la perte de balle anodine se transformait en but.
1 à 0 pour St Julien de Peyrolas à la demi heure de jeu.

Bien que manquant de la compacité vu face à Rochefort Signargues quinze jours auparavant, le jeu cruscourois reprenait paradoxalement des couleurs et c'est sur un coup franc bien tiré qu'en deux temps les violets revenaient au score.Fabien Deleuze d'un coup de tête propulsait le ballon sur le gardien qui ne pouvait que relâcher et c'est d'un tacle rageur que le capitaine remettait son équipe dans le bon sens.
1 à 1 après 38 minutes.

Les locaux voulaient repartir à l'assaut des buts Gereviniens mais l'impeccable Patrice Lignon continuait à pulvériser toute velléité d'approche; C’est sur un de ces nombreux ballons récupérés que Patrice transmettait coté gauche à son compère Joel qui de la tête trouvait Patrick Amblard qui dans le style délicat de déménageur Allemand qu'on lui connaît, trompait son défenseur, le gardien, les pronostics, et sa femme
par la même occasion.
1 à 2 à deux minutes de la mi-temps.

Les choses se présentaient donc au mieux d'autant que Larbi venait de trouver l'entrée du stade et s'apprêter à faire son entrée pour la deuxième période.

Hélas, un quart d'heure pas américain du tout,(ou alors dans les rizières vietnamiennes)allait faire sombrer une équipe dont les changements apportés n'étaient peut être pas judicieux à l'entame de la deuxième mi-temps.
L'arbitre du jour commença à distribuer cartons sur cartons au point qu'il a été envisagé un instant de contacter une société de déménageurs pour tout transporter.
Mais quand on n'est pas bon, on n'est pas bon et monsieur Djéhou Bliétonnom avait même du mal à se rendre compte qu'en distribuant 18 cartons jaunes à une même équipe, il y a u moment ou tu as forcément eu un problème dans les décomptes.
Ainsi une égalisation après huit minutes de jeu, un troisième et un quatrième but dans les 7 minutes 28 secondes suivantes, allaient couler le beau bateau cruscourois.

4 à 2 après un petit quart d’heure de jeu en deuxième mi-temps, l’affaire semblait entendue.
Mais on n’abat pas un cruscourois comme ça et la bête bien que blessée était toujours vivante (certaines plus bouillantes que d autres, hein Patrick ?)
Et sur un bon ballon en profondeur Julien était signalé hors jeu par l’arbitre central bien mieux positionné à quarante cinq mètres de l’action que son juge de touche dans l’alignement,qui lui,ne signale rien.Mais,bon,l’arbitre a raison,l’arbitre a toujours raison,et puis l’arbitre,hein,c’est lui le chef !Non,mais !
Pareil pour cette action qui se termine par une faute sur Sylvain qui entrait dans la surface de réparation et qui sur le coup, ne voyait rien d’autre à réparer que son maillot énergiquement retenu par son admirateur du jour.
Dans la continuité, les cruscourois poussaient et obtenaient trois corners d’affilée et c’est sur une partie de billard que le ballon finissait par entrer dans les buts adverses après des têtes consécutives de Fabien Deleuze et Julien Garcia,troisième buteur des violets ce dimanche.
3 à 4
La pression était sur les épaules des locaux et de l’arbitre qui infligeait bien malgré lui un huitième carton jaune au n°7 de St Julien et, comme ça commençait à se voir, était obligé de l’expulser.
Perdu dans ses jugements et dans ses cartons autant que Larbi une heure plus tôt dans Barjac, celui-ci finissait par ranger une fois pour toutes se cartons jaunes, bleus et verts pour ne plus les ressortir.
Une essai de Romain Fiore, sur coup franc, finissait au dessus de la lucarne, un bon centre de Larbi coté gauche ne trouvait pas preneur, et une ultime tentative de Joel Gerevini voyait sa frappe prendre la direction du but,mais son extérieur était sorti par un postérieur.
Magicman transformait les cinq bonnes minutes d’arrêt de jeu en 5 mauvaises secondes de temps additionnel et la partie s’achevait sur des poignées de mains et beaucoup de déception pour une équipe qui tenait pourtant la victoire au bout des crampons.

Prochaine rencontre face au Chemin Bas de Nîmes, qui vient de subir une défaite à domicile et aura probablement dans l’idée de venir chercher les points perdus au stade Jean Paveyranne.
Souhaitons que nos joueurs aient ce supplément d’envie qui leur permettrait de bien figurer dans ce championnat qui, redisons le, s’annonce particulièrement serré.
Au vu du jeu produit, et malgré cette peu glorieuse dixième place, il n’y a pas encore lieu de s’inquiéter mais il faudra réagir dés ce 9 Novembre face aux nîmois.

Voir les résultats de la dernière journée :http://gard-lozere.fff.fr/competitions/php/championnat/ch...Voir le classement :http://gard-lozere.fff.fr/competitions/php/championnat/ch...

24/10/2008

DIMANCHE 26 OCTOBRE

Dimanche 26 Octobre
Stade du calvaire
le FCCLB se deplace à St Julien de Peyrolas
à 15H00

Sont convoqués à 12H45 au stade Jean Paveyranne

Yannick Gerevini
Stephane Lorieux
Alexandre Parant
Sylvain Botella
Fabien Deleuze
Patrice Lignon
Larbi Rami
Romain Fiore
Jeremie Millot
Joel Gerevini
Julien Garcia
Yoan Poudevigne
Patrick Amblard
Thomas Bonillo



Officiels :
Arbitre centre:BEDDOUR NORDINE

15/10/2008

DIMANCHE 12 OCTOBRE 2008

TRIPES A LA CEVENOLE

C'est le plat principal au menu de l'equipe reserve qui affrontait son homologue de St Jean du Pin à 13H00.
Bien qu'inexistant sur la carte du Ronald le plus celebre du monde,c'est pourtant bien un menu de fast food que nous ont offert les deux equipes,en ouverture.
Les joueurs de St Jean du Pin etaient les premiers à se mettre à table en monopolisant plutôt le terrain que le jeu lui même.
La premiere action etait donc à mettre au credit des visiteurs sans toutefois que Sebastien Allegre n'ait à s'employer démesurement.

Les cruscourois repondaient du tac au tac à chacune des offensives adverses.
Ainsi Olivier Savanier et ses acolytes (non Jean Luc et JC,je ne parle pas de vous...Accolytes,pas alccoliques!) Damien Planche et Valentin Capeau,ratissaient un maximum de ballons sans reellement inquieter pour autant le gardien adverse.

Le match etait particulierement bien équilibré et Romain Pages commençait à sentir monter l'ivresse des grandes envolées lorsque sur un contre favorable,il filait vers le but adverse puis donnait une balle en profondeur qu'avait pourtant du mal à contrôler...le poteau de corner.
Quelques instant plus tard,une balle pas suffisamment dégagée donnait les premieres sueurs aux supporters des locaux mais Seb Allegre s'interposait sans soucis;Les verts avaient du répondant et ce sont des frappes non cadrées de Damien Planche puis Olivier Savanier qui montraient que les cruscourois ne s'en laisseraient pas compter.

Jean Baptiste Mondolini,dit "Bati",apportait sa touche au menu du jour,en presentant une fricassée de cuisse qui l'obligeait à quitter la table,pardon,le terrain,avant ses coéquipiers.

Jean Luc faisait donc son entrée en defense centrale aux cotés de son capitaine Fredo Rouviere,Gerard Jamin la recrue Lyonnaise de l'intersaison (l'OL nous a fait un prix d'ami)glissant sur le coté droit de la defense.

Devant JC et Rachid continuaient à user des defenseurs dont les relances devenaient de plus en plus compliquées et approximatives.

Jeremy Missiak amorçait un cent millionnieme démarrage,subissait une douze millieme faute,et obtenait son deuxieme coup franc,mais celui-ci ne donnait rien.

Pour permettre à Rachid Abouch de souffler un peu,Jonathan "Pec" Reynaud faisait son entrée aux cotés de Duracell Gressard,l'homme qui court six fois plus longtemps.
Cinq minutes plus tard,le Pec s'offrait une occasion de but mais frappait trop précipitemment un ballon qui terminait sa course au fond des filets..d'un marin pecheur en plein travail à la pointe du Cap Breton.

Duracell Gressart,l'homme qui court finalement 6 fois plus longtemps qu'un cul de jatte,sortait goûter...attends,que je finisse ma phrase!!Non,il n'est pas sorti pour prendre son quatre heures.JC Gressart sortait goûter un repos bien mérité et etait remplacé par celui qui ne doute de rien,pas même de ses tenues vestimentaires: Jonathan Rodes

Déterminé comme un legionnaire qui n'a plus vu une chevre depuis six mois,Jo entrait sur le terrain avec la ferme intention de confirmer l'excellente impression laissée dans la semaine à l'entraînement.
Et c'est peu aprés son entrée,peu avant la pause et un peu pendant le match aussi,que le membre du groupe des Jo-Jo suivait une frappe relachée par le gardien adverse et la propulsait d'un maître tir,non...d'une frappe surrrrrpuisante,non....enfin,Jonathan Rodes poussait le ballon du bout de l'extremité de l'orteil droit au fond des buts et donnait l'avantage au FCCLB.
1 à 0 à la pause.

A la mi-temps,le president-coach-arbitre-Juge assistant,Richard Paveyranne,gonflait le moral des troupes reservistes dont il avait la charge en l'absence post nuptiale d'Arnaud Bestel,parti pour l'occasion au pays des pizzas.

Pizza mal digerée avant le match,Sebastien Allegre etait heureusement parfaitement operationnel au retour des vestiaires et s'employait d'ailleurs habilement sur deux fappes lointaines des joueurs de St Jean du Pin.

Le jeu etait toujours aussi vif et Olivier commençait à payer physiquement les enormes efforts déployés.

Comme Valentin Capeau devait sortir à la suite d'une gêne musculaire,le milieu etait confié exclusivement à l'experimenté Damien et au fougueux Jeremy.

Derriere Romain Pages avait pris la mesure de son attaquant et Fred etait toujours là pour suppleer les rares defaillances de ses equipiers.
Les contres allaient être la meilleure arme des cruscourois mais malheureusement le manque d'experience des jeunes attaquants locaux n'allait pas permettre de saler l'addition.

Richard sifflait la fin de la rencontre sur ce score de 1 à 0 acquis avec les tripes et les boulimiques reservistes engrangeaient leur 9eme point en 3 rencontres pour acceder ainsi à la troisieme marche du podium.

Prochain repas pour l'ogre cruscourois à Cruviers face à la reserve de St Hipolyte du fort le 9 Novembre;D'ici là,esperons que l'appetit soit toujours aussi grand.

"CAVIAR D'ESCARGOT SAUCE AIGRE DOUCE"

L'escargot est l'embleme du village de Cruviers Lascours,et c'est le meilleur de l'escargot cruscourois que nous ont proposés les joueurs de l'equipe premiere lors de cette rencontre face à la belle equipe de Rochefort Signargues.
Physiquement,on s'etait rendu compte que l'equipe etait en progrés mais c'est dans le domaine du jeu lui même que les locaux ont le plus étonné les spectateurs presents en ce dimanche d octobre.
Pour cette deuxieme rencontre de la saison à domicile,l'equipe etait amputée de son récuperateur Thomas Bonillo auquel on apporte tous nos voeux de retablissement,et de Jeremie Millot,auquel nous adressons nos plus sinceres felicitations (ainsi qu'à la maman) pour la naissance d'une charmante petite fille.

Le match débutait sur un bon rythme et si la premiere occasion etait pour les visiteurs,Yannick (en chinois: Ya-Nikh) s'imposait avec beaucoup d'autorité et de...souplesse,face à l'avant centre adverse.
Quelques minutes plus tard,alors que les cruscourois commençaient à marquer le jeu de leur emprise,Alexandre Parant etait taclé par derriere sans que l'arbitre du jour ne leve le moindre sourcil.L'action se pousuivait et Patrice Lignon sur un contre recoltait le premier carton jaune de la partie.
Les violets ne se laissaient pas destabiliser par ce manque de discernement arbitral et continuaient à construire proprement leurs actions comme sur cette occasion initiée par Alexandre coté gauche,qui donnait un bon balon à Larbi,celui-ci centrait au second poteau pour Julien Garcia qui n'avait plus qu'à mettre...le ballon à coté,d'un interieur du pied droit improbable.
Dommage,la premiere occasion d'ouvrir le score etait manquée mais ce n'etait que partie remise quand,quelques minutes plus tard,Romain Fiore,auteur de bons debuts sous ses nouvelles couleurs catapultait la balle sur la transversale.

Un incident allait quelque peu couper le rythme imposé par nos joueurs lorsque Stephane debordait coté droit son vis à vis et centrait directement dans le visage de l'infortuné defenseur qui restait au sol,victime d'une crise d'asthme;Il est bon de préciser que malgré l'accord des dirigeants cruscourois,le délégué n'a pas accépté de laisser entrer un dirigeant de Rochefort pour s'occuper du pauvre gars.
Il y a des moments où le reglement,il faut s'en servir de papier toilette;La santé ,voir la vie,de jeunes joueurs etant plus importante que les tout petits interêts d'un délégué qui craint qu'on lui demande des comptes.

La defense composée d'Alexandre,Stephane,Sylvain et du capitaine Deleuze etait irreprochable du debut à la fin de la partie.
Le milieu de terrain "modulable" constitué de Patrice et Larbi à la récuperation ,de Joel à la manoeuvre et de Romain en "faux attaquant" orchestrait de main de maître le recital donné par les attaquants Julien Garcia et Guillaume D'Amato,prenant regulierement le dessus sur leur defenseurs respectifs.
Sur le banc,Patrick,Yoan et Christophe respiraient la tranquilité et attendaient le moment de faire leur entrée.
L'equipe etait compacte,ne laissait guere manoeuvrer son adversaire et offrait en permanence des solutions au porteur du ballon.
Tout allait pour le mieux,si ce n'est qu'il manquait au moins un but.
La mi-temps etait atteinte sur ce score de 0 à 0 et les spectateurs presents se felicitient de voir un match agréable ,l'opposition de Rochefort Signargues etant de qualité.

La reprise etait du même accabit et si les cruscourois mettaient un peu plus de temps à remettre le pied sur le ballon,ce n'eait qu'une question de minutes.
Patrick Amblard avait remplacé son compere Julien et debordait balle au pied son vis à vis à quasiment chaque fois.
C'etait plus difficile pour lui de le deborder sans ballon,ce qui explique un passage de sanglier sur le chemin de celui ci lors d'une touche.
Alexandre,lui,prenait un carton jaune pour une grossiere faute qui consistait à ne pas rester debout alors qu'il etait accroché par son adversaire.
Christophe Dezothez faisait sa part de boulot en harcelant constamment son defenseur,l'empechant de relancer sur son coté.

Malgré une blessure qui l'avait tenu éloigné longtemps de tout effort physique,Yoan Poudevigne revenait à son meilleur niveau technique et donnait l'impulsion à ses coequipiers,bien épaulé par l'indéracinable Patrice Lignon;
A la 70eme minute,un mauvais renvoi de la defense adverse,donnait à Stephane Lorieux,excellent ce dimanche,l'occasion de frapper aux barres,et même ci celle ci n'etait pas cadrée,elle avait eu le mérite d'être tentée.
Les cruscourois poussaient de plus en plus,Sylvain Botella,puis Fabien Deleuze,manquaient de peu,de la tête,l'occasion de donner une victoire meritée à leurs couleurs.

Julien Garcia,entré à nouveau en jeu,quelques instants auparavant avait l'occasion de se racheter mais le gardien de l'adversaire du jour sortait parfaitement et bouchait completement l'angle de tir.
C'est finalement un coup franc à la 88eme minute qui allait donner l'opportunité aux violets de s'imposer:Patrick Amblard le tirait plutôt bien pour un ex-rugbyman mais le gardien auteur d'une superbe envolée,claquait le ballon en dehors de l'aire de jeu.

Le match se terminait sur ce score de 0 à 0 qui bien que decevant sur le resultat laisse augurer de bien belles choses dans ce championnat à condition que chacun soit conscient que cette saison,les places seront cheres en equipe premiere.
Le gros risque aprés une rencontre de ce type serait de croire que le plus dur est fait
Il faut donc que chacun s'attende à ce que les entraînements soient de plus en plus stricts car il est désormais hors de question que ce qui a été acquis soit anéanti par des gens qui seraient persuadés que leur place est acquise.
Ne boudons pas notre plaisir et merci pour ces deux rencontres mais,une fois de plus,les places pour le dimanche se gagnent à 75% à l'entrainement.

rendez vous pour l'equipe premiere est pris le dimanche 26 Octobre sur le terrain de St Julien de Peyrolas,auteur de 9 buts en trois rencontres dont 8 à domicile et actuels co-leaders du championnat.
Sur un stade dénommé Stade du Calvaire,en presence de M.Beddour Nordine,arbitre de la rencontre,souhaitons que ce soient les locaux qui vivent un calvaire et que notre equipe rentre victorieuse de ce deplacement.

09/10/2008

DIMANCHE 12 OCTOBRE 2008

Dimanche 12 Octobre
Stade Jean Paveyranne
le FCCLB reçoit Rochefort Signargues
à 15H00

Sont convoqués à 13H45 au stade Jean Paveyranne

Yannick Gerevini
Stephane Lorieux
Alexandre Parant
Sylvain Botella
Fabien Deleuze
Patrice Lignon
Larbi Rami
Romain Fiore
Guillaume D'Amato
Joel Gerevini
Julien Garcia
Yoan Poudevigne
Christophe Dezothez
Patrick Amblard


Officiels :
Arbitre centre:DGHOUGHI HICHAM
Délégué principal:ROMIEUX CLAUDE