Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/03/2008

DIMANCHE 16 MARS 2008

Pas de buts,mais un but... (Veuilez excuser cette entame assez plate,je l'avoue)

Le but visé par les deux equipes du club etait simple,enganger un maximum de points possible lors des deux matchs à domicile consecutifs,sachant que la deuxieme partie du programme offrait la particularité d'une double visite des leaders de nos divisions respectives.
Objectif atteint avec 12 points pris sur 16 possibles par les deux equipes.

C'est donc le leader Blauzac qui rendait visite à l'equipe reserve sur le terrain du stade Jean Paveyranne à 13h00.

Si les blauzacois monopolisaient rapidement le ballon,il n'en demeurait pas moins que cette domination restait sterile comme un taureau qui vient d'être castré.
La faute à une charniere centrale Fred Rouviere/Jean Luc Jeandel solidement appuyée par ses lateraux Serge et Romain.
La faute egalement,au gardien Sebastien Allegre,parfait sur cette rare occasion cadrée par les attaquants blauzacois.

On attendait tout de même que le milieu de terrain mette un peu le pied sur le ballon afin d'offrir aux attaquants locaux l'opportunité d'inquieter le gardien visiteur.

Hélas,la mi-temps intervenait sans que cette occasion ne se soit concretisée.
On dût se contenter donc du fait,toutefois notable,d'avoir contenu pendant 45 mn,une attaque adverse qui tournait à ce moment là,à plus de 4 but par match.

On etait de ce fait toujours à 0-0,lorsque les 22 acteurs firent leur retour sur le terrain. (oui,je te rassure,personne n'a marqué pendant que les autres etaient aux vestiaires).

Les paroles du coach,Arnaud Bestel,ayant semble-t-il été entendues,on assistait à une toute autre rencontre (non,c'est une image,c'est pas le Barça et Manchester qui sont venus entre temps,c'est...Bon,laisse tomber...).
Les cruscourois prenaient enfin le match à leur compte.

Ainsi les milieux recuperateurs Jeremy Missiak et Stephane Lorieux ratissaient large et offraient un nombre incalculable de ballons propres aux deux batisseurs,Joel et Olivier.
L'entreprise de constuction etait en marche et la maison verte commençait à prendre forme.
Le jeu etait plus posé,mieux maitrisé et construit.

Pourtant,c'est sur un coup de pied arrété que survint la premiere veritable occasion de cette deuxieme mi-temps.
On croyait à l'ouverture du score lorsque Joel Gerevini,posait son ballon pour un coup franc à l'entrée de la surface de réparation.
Sa frappe contournait le mur pour aller surprendre le gardien adverse qui relachait le ballon;Malheureusement,le plus prompt à suivre etait un defenseur blauzacois qui eloignait le danger sans se poser de question (En même temps,il n'etait pas à "question pour un champion" donc il n'avait pas de raison de s'en poser).

Quelques instants plus tard,Jonathan,dit "le Pec",centrait au deuxieme poteau un ballon que Christophe Vitali,un poil trop court,ne parvenait pas à convertir en but.

Le Pec encore,armait sa frappe,peu aprés,en poistion idéale mais un defenseur le contrait in-extremis.

Le leader essayait de s'organiser mais l'arriere garde cruscouroise veillait au grain,et comme c'est pas aux vieux coqs qu'on apprend à picorer,le fermier Allegre pouvait continuer tranquilement sa sieste sur le hamac tendu entre les poteaux pour l'occasion...(Non,non,je vais pas faire un démenti,y'a quand même personne qui soit assez con pour croire que ce passage tout droit sorti de mon imagination perturbée ait pu reellement avoir lieu).

Enfin,en fin de rencontre,on feint de croire que le but etait passé fin.
Stephane Lorieux,lutin à l'exterieur,géant à l'interieur,malgré son 196eme kilometre parcouru dans la rencontre,trouvait encore l'energie de se jeter sur ce ballon qui trainait à l'interieur de la surface de réparation pour expedier une frappe pas suffisament enroulée qui passait à quelques centimetres du poteau gauche.

La rencontre se terminait donc sur ce score de 0 à 0,qui,s'il refletait bien l'equilibre de la partie,aurait mérité un 2 à 2,plus en phase avec la réalité du jeu offert par les deux equipes.

Toujours est-il que ces deux points pris face au leader,confirment l'excellent redressement initié début 2008.
Et comme la bonne ambiance semble être le moteur de cette equipe,il est certain que les hommes d'Arnaud Bestel,ne vont pas s'arreter en si bon chemin.
Pour cela,rendez vous le dimanche 30 Mars,en terres Lussanaises à 15H00.

Photos disponibles dans la partie "Albums"



A quinze heures,l'equipe premiere reçevait le S.A.Cigalois de St Hippolyte du Fort;
Et le moins qu'on puisse dire c'est que les statistiques 2008 du leader apparassaient impressionnantes:
5 victoires,1 match nul,17 buts marqués pour 4 encaissés et fait qui démontre la valeur du resultat obtenu à la suite de cette confrontation: AUCUNE equipe depuis le debut de la saison n'avait empéché les attaquants de St Hippolyte de scorer au moins une fois.

L'entame de match etait le theatre d'explications plutôt physiques qui sans être violentes n'en restaient pas moins viriles,rugueuses.
Mais comme à ce jeu là,la totalité des joueurs de l'equipe n'est pas prête à reculer,c'est sur un autre terrain que les adversaires allaient devoir se pencher.
Les tentatives d'intimidations verbales auprés de l'arbitre,l'excellent M.Lange,n'ayant aucun effet,le FCCLB,plus maître de ses nerfs prenait un ascendant psychologique sur la partie,et du coup,on pouvait commencer à jouer au ballon.

Malgré quelques debordements des vifs et techniques attaquants cigalois,la defense bien aidée par un travailleur milieu de terrain,ne se laissait que rarement prendre en defaut.
Et lorsque ce fût le cas,comme sur cette glissade de Jeremy Mansard,sur une balle en profondeur,c'est Yannick Gerevini qui anticipait parfaitement et sortait de ses buts pour degager sereinement ce pourtant chaud ballon.
Ou encore sur cette sortie des deux poings sur un centre coté gauche ou cette sortie empruntée aux films de Bruce Lee sur laquelle Jeremie Millot voyait des etoiles en plein jour.

Du coté des attaquants cruscourois,les occasions etaient plus difficiles à obtenir mais les balles sortaient proprement de la defense dirigée par les experimentés Fabien Deleuze et Jeremy Mansard.
C'est sur l'une de ces relances que Jeremy ecartait coté gauche pour l'infatigable (au moins une mi-temps) Yoan Poudevigne,celui ci enrhumait une partie de la defense adverse,ainsi qu'une spectatrice qui avait eu le tort de ne pas mettre de dessous,et etait contré au dernier moment,alors que se presentait le duel avec le gardien.
Julien Garcia excellent dans ses debordements la veille au soir n'etant pas là,c'est Patrick Amblard qui jouait le rôle de second attaquant aux cotés du malin Joffrey Bastid.
Jo,eut même une superbe occasion d'ouvrir le score lorsqu'il se presenta seul face au gardien.Frappe seche ou lob,l'avant centre choisit la deuxieme solution pour tromper le gardien sorti à sa rencontre mais celle ci ne s'avera pas payante,le ballon passant de peu au dessus de la barre transversale.
Patrick multipliait les deplacements et tentait même une frappe à une quarantaine de metres des buts (non,non,pas à quarante metres de la ligne de but...à quarante metres au dessus de la ligne de but).
Joffrey dedoublait avec Patrick et etait contré à quelques metres des buts par le lateral adverse bien revenu pour le coup.
L'arbitre quand à lui commençait à perdre patience suite aux incessantes protestations cigaloise mais gardait sagement ses cartons dans la poche.
La mi-temps approchait dans une ambiance virile mais correcte et on rentrait aux vestiaires sur ce score de 0 à 0.

Le retour sur le terrain des cruscourois se faisait avec la ferme intention de continuer à être aussi rigoureux defensivement et de jouer du mieux possible les coups d'attaque.
Joffrey Bastid sortait à l'heure de jeu sous les applaudissements de ses coequipiers,conscients de l'enormité du travail effectué par le numero 9 aux avants postes.
Patrick etait donc désormais accompagné de Mathieu Maurin pour essayer de destabiliser la defense du leader.
Sylvain Botella avait apporté son energie en soutien des deux attaquants et on pouvait désormais croire au but de la victoire,car les verts menient l'essentiel du jeu.
D'autant plus que bien muselés par l'excellente ligne de milieux defensifs que constituaient Patrice Lignon et Thomas Bonillo,les ballons arrivaient moins nombreux sur les attaquants de St Hippolyte.Et lorsque c'etait le cas,la defense etait imperiale,Fabien,les deux Jeremy (ie) etant de solides remparts aux nerfs d'acier.
Des nerfs d'acier il en fallait,non pas pour contenir les attaques cigaloises mais pour rester imperturbables aux petits ponts et autres fantaisies tentées par Alexandre Parant sur le coté gauche de la defense.
On s'acheminait vers la fin de la rencontre quand Sylvain Botela,lassé de prendre des coups,qui lui ont laissé quelques bleus et un jaune,s'emparait du ballon,passait un,deux,trois,puis quatre adversaires pour offrir à Mathieu Maurin un tête à tête,non pas en amoureux,mais avec le gardien adverse.
Mathieu malgré ses nombreux deplacements,n'avait pas eu l'occasion de frapper aux barres et c'est sur un plateau que Sylvain lui offrait cette opportunité.
Hélas,une frappe trop ecrasée et une bonne opposition du gardien réduisait l'occasion à néant.
La rencontre se terminait peu aprés,et même si les cigalois ont une belle equipe,ils se rappeleront sans doute qu'il n'ont pas réussi à trouver les buts adverses pour la premiere fois de la saison et que c'etait à CRUVIERS-LASCOURS.

Felicitations à toute l'equipe pour son serieux dans le jeu (même si elle gagnerait à plus de serieux dans la preparation des rencontres),son engagement,son intelligence et son envie permanente de ne rien lâcher.
Des qualités qui seront plutôt utiles à l'heure d'affronter l'Am.S. de Ledignan,le 30 Mars à 13h00.
Equipe de Ledignan qui est la derniere à avoir battu....St Hippolyte du Fort,et sur le score de 3à1!!

"INFOFOTO"

Les photos de la rencontre du dimanche 16 Mars entre l'equipe reserve du FCCLB et clle de Blauzac sont en ligne sur la page "ALBUM".

DIMANCHE 30 MARS 2008

DIMANCHE 30 MARS

Le FC CRUVIERS LASCOURS BRIGNON se deplace à 13H00 pour le compte de la 17eme journée du championnat de promotion de premiere division,sur le terrain de Ledignan,au stade communautaire du college de Ledignan.
à l'aller le FCCLB s'etait imposé 4 à 1 aprés un debut de match particulierement serré.

Peu aprés,la 17 eme journée du championnat de promotion de deuxieme division mettra aux prises l'equipe reserve du FCCLB à celle de Lussan qui s'etait imposée à l'aller 3 à 0.
Le match aura lieu au stade Municipal de Lussan à 15h00.

14/03/2008

LE JEU DE TETE

bc474ca3116d187ea3d42ce6c82cd4ca.jpg



Le jeu de tête est chez nous une des qualités que possedent des joueurs comme Patrick Amblard,Fabien Deleuze,ou en dessous de 1m70,Stephane Lorieux;Mais le plus habile reste Jeremy Mansard,qui s'impose à la plupart de ses adversaires dans ce domaine.

Sur cette image,on voit aisément qu'il y a un des deux joueurs qui saute plus haut que l'autre,qui,lui, semble même avoir un peu "la tête dans le cul".
Il n'a pas décollé,a perdu de vue le ballon,est mal placé,il est carrément en dessous de son adversaire.
Quoi qu'il en soit,il est clair que pour lui,ça ne sent pas bon...Il est même carrément dans la m...

12/03/2008

DIMANCHE 16 MARS 2008

DIMANCHE 16 MARS

Le FC CRUVIERS LASCOURS BRIGNON reçoit à 13H00 pour le compte de la 16eme journée du championnat de promotion de seconde division,le SC BLAUZAC,leader du groupe,au stade Jean Paveyranne.
à l'aller les Blauzacois s'etaient facilement imposé 7 à 1.


Peu aprés,la 16 eme journée du championnat de promotion de premiere division mettra aux prises l'equipe premiere du FCCLB à celle de Saint Hippolyte du Fort qui s'etait imposée aisément à l'aller 4 à 1.
Le match aura lieu au stade Jean Paveyranne à 15h00.

10/03/2008

DIMANCHE 9 MARS 2008

LE FCCLB RECUEILLE TOUS LES SUFFRAGES

En cette journée d'elections,toutes les voix des spectateurs presents au stade Jean Paveyranne sont allées aux joueurs du FCCLB.
Voix d'encouragement tout d'abord pour l'equipe reserve qui accueillait la valeureuse equipe de l'US Montpezat en ouverture à treize heures;
Aprés un debut de match relativement equilibré,les cruscourois mettaient petit à petit leur jeu en place et commençaient à mieux faire circuler le ballon entre les lignes.Malgré une ou deux alertes plus tiedes que chaudes devant le but de Sebastien Alegre,ce sont les verts qui ouvraient la marque.
Fred Rouviere,toujours aussi impeccablement placé,récuperait un ballon que convoitait l'attaque de l'USM,relançait trés proprement pour l'enormissime Stephane Lorieux qui offrait une balle en profondeur à l'infatigable JC Gressart;Celui-ci,debordait coté gauche puis donnait à Joel Gerevini dont la frappe etait contrée...Mais Jean Charles,le grizzli des surfaces,avait poursuivi son action et d'un tacle rageur envoyait le ballon au fond des filets.
1-0 à la trente sixieme minute sans que ce soit immerité.
Et comme Arnaud Bestel avait fait entrer judicieusement du sang neuf à la demi heure de jeu,l'equipe locale terminait mieux la premiere periode que son homologue.
Le score etait donc conservé ainsi jusqu'à la mi-temps,malgré toutefois,une petite frayeur peu avant la pause,sur un ballon hors cadre trés bien jugé par Sebastien Allegre.

Les verts revenaient sur le terrain avec toujours beaucoup d'envie et menés par le désir d'enfoncer le clou.
Les actions etaient construites mais ça tardait à payer.
Patrick Amblard,venu apporter sa contribution à l'equipe reserve,le faisait avec plaisir et ça se voyait sur le terrain.D'un passement de jambes enchaîné d'une excellente ouverture,il envoyait Christophe Vitali en face à face avec le gardien.
Christophe ne se faisait pas prier pour aller doubler la mise et porter donc l'avantage des cruscourois à 2 à 0.
Cette fois les verts déroulaient et enchaînaient les actions offensives.Pour la cent dix-huitieme fois de l'aprés midi,Gilles debordait son vis à vis,pour se presenter en situation de but ideale.
Mais,alors qu'il armait sa frappe pour tenter de battre le gardien venu à sa rencontre,Gilles etait accroché par son defenseur sans qu'il n'y ait de discussion possible quant à l'effectivité du penalty.
C'est Christophe Vitali qui s'emparait du ballon pour frapper ce penalty veritablement offert sur un tapis rouge par son compagnon.Hélas,le tapis ayant sans doute quelques plis farceurs,Christophe se prenait les pieds dedans et voyait sa frappe repoussée par le méritant gardien de Montpezat.
On en restait donc provisoirement à 2 à 0 pour le FCCLB.
Provisoirement,puisqu'à cinq minutes de la fin du temps reglementaire,Gilles,encore lui,donnait un ballon dans un timing impec' à Pec...Pardon...dans un timing impeccable à Jonathan,qui entrait dans la surface et ajustait parfaitement sa frappe pour un troisieme but qui concluait la trés belle prestation des hommes d'Arnaud Bestel.
3 à 0,plus large victoire de l'equipe reserve depuis le debut de la saison et notons le au passage, troisieme victoire depuis debut 2008 pour un groupe qui mérite le respect.
Ce sont donc egalement des voix de joie qui s'elevaient dans les vestiaires cruscourois pour saluer cette victoire amplement méritée.
Dimanche prochain c'est un match difficile qui attend notre equipe puisque c'est ni plus ni moins que le leader blauzacois qui vient nous rendre visite à 13h00 au stade Jean Paveyranne.
Il faudra viser l'exploit afin de battre cette equipe qui n'a perdu qu'un match en quinze rencontres!!!
Allez les gars,faîtes nous (vous) encore plaisir.


Etrange hasard du calendrier,un autre leader sera present ce dimanche 16 mars au stade Jean Paveyranne.En effet,à quinze heures,l'equipe premiere accueillera l'equipe de Saint Hippolyte du fort,en tête de ce groupe B de promotion de premiere division avec seulement deux petites defaites lors des quinze journées déjà effectuées.
Autant dire que c'est du trés lourd qui va être proposé à nos deux equipes le week end prochain.
Pour rêver d'ici là,l'equipe Une pourra s'appuyer sur du concret de trés bonne facture:cette belle victoire contre la joueuse equipe de Sommieres.

Le coup d'envoi donné à quinze heures sur le stade Jean Paveyranne a,une fois n'est pas coutume,offert aux spectateurs du jour,une belle opposition physique immediate de nos joueurs à l'US Sommieroise.
Bien entré dans le match l'equipe cruscouroise imposait rapidement son rythme à une equipe visiteuse qui ne s'en laissait pas compter pour autant.
Mais le jeu long de l'USM n'allait pas tarder à souffrir du jeu court et au sol proposé par nos joueurs.
Ainsi,dés la douzieme minute, à la suite d'un excellent pressing de Samir Bakhti sur le gardien Sommierois,le meneur de jeu local recuperait un trés bon ballon qu'il centrait aussitôt pour Joffray Bastid un peu court de la tête;Julien Garcia avait suivi au second poteau et armait une frappe que contrait un defenseur sommierois,bien revenu;Le corner bien que parfaitement tiré ne trouvait pas preneur et filait en sortie de but.
10 minutes plus tard,un coup franc coté droit donnait des sueurs froides au Kop cruscourois qui voyait avec soulagement l'avant centre visiteur mal assurer sa tête et voir le ballon survoler la lucarne gauche de Yannick Gerevini de quelques centimetres.
Les locaux ne relachaient ni la pression,ni leur emprise sur le match et se voyaient payés de leurs efforts quand à la 26eme minute,un centre anodin etait relaché par l'infortuné gardien sommierois;Le toujours volontaire,Julien Garcia avait suivi et dans un angle relativement fermé,frappait aux buts,pour une ouverture du score bien méritée.
1 à 0
Malheureusement,la joie ne durait que 7 minutes,soit le temps nécessaire aux sommierois pour revenir au score sur un centre au deuxieme poteau que le numero 7 catapulait au fond des filets.
1 à 1
Quelques instants plus tard,Joffray Bastid se défaisait habilement de son defenseur d'un crochet exterieur mais hesitait au moment de frapper du gauche.
A la 36eme minute,une longue ouverture de Jeremy Mansard,donnait à Joffray,une nouvelle opportunité de marquer;Celui-ci,réussissait une nouvelle fois à se débarrasser de son defenseur pour une frappe croisée de demi-volée;Le ballon passait entre les jambes du gardien mais un defenseur sortait le ballon pas suffisamment appuyé,sur la ligne de but sommieroise.
Dans la minute qui suivait,Jeremy Mansard sur une montée pleine de volonté et de technique,etait "proprement" descendu d'une vilaine semelle qui aurait pu valoir à son auteur plus que le timide carton jaune infligé par l'arbitre du jour,au demeurant excellent tout au long de la rencontre.
Bien que le jeu fût d'un esprit relativement correct,il n'en restait pas moins que le libero vert quittait le terrain et qu'on avait fort à craindre de ne pas le revoir reprendre le jeu en seconde mi-temps.
Mi-temps qui etait sur le point d'être atteinte sur ce score de parité quand,Alexandre Parant,entré quelques minutes auparavant,récuperait un ballon à une trentaine de metres,faisait un excellent travail préparatoire sur un contrôle aerien parfait et enchaînait d'une frappe d'une grande pureté qui allait se loger au fond des filets sommierois,non sans avoir frappé l'interieur du poteau.
But magnifique qui redonnait l'avantage aux cruscourois au meilleur moment.
2 à 1 à la mi-temps.

La reprise donnait l'occasion de voir les verts poursuivre sur leur lancée en continuant à bien cadriller le terrain et à maintenir la pression sur les visiteurs du jour.
Ainsi,Matthieu Maurin avait l'occasion de faire trembler les filets mais sa frappe n'etait pas suffisament appuyée pour inquieter le portier sommierois.
L'ensemble du jeu etait fait par les locaux qui n'etaient que trés peu inquietés en seconde periode.
Pourtant,c'est une malencontreuse erreur de jugement de l'arbitre central qui allait relancer les adversaires d'outre Vidourle.
En effet,sur une lutte aerienne Jeremy Mansard,degageait un ballon que convoitaient deux attaquants sommierois.Le bruit produit sur le degagement de la tête efféctué par le libero local pouvait effectivement laisser penser que le ballon avait été sorti de la main,mais l'arbitre désignait malgré tout sans hesiter le point de penalty.
Aprés moultes palabres,l'arbitre décidait de rester sur sa décision et donnait le penalty à tirer.
L'avant centre transformait celui-ci en depit du plongeon de Yannick Gerevini qui voyait la balle froler son pied droit,sans toutefois,pouvoir en devier la course.
2 à 2
Tout etait à refaire pour les joueurs de Cruviers-Lascours,qui se remettaient cependant à l'ouvrage avec une envie démultipliée.
Les poussées successives semblaient devoir rester steriles jusqu'à cette derniere minute de jeu et un corner repoussé une premiere fois pour une nouvelle et ultime chance de l'emporter.
Et c'est au milieu d'une forêt de jambes,de frappes,de contres,que Fabien Deleuze surgissait tel un diable de sa boîte pour catapulter le ballon au fond des buts et ainsi offrir la victoire aux siens.
3 à 2
Le commandant de bord etait poursuivi par son equipage,pour fêter ce premier but de la saison,probablement le plus important à ce jour.
L'arbitre sifflait la fin de la rencontre sur l'engagement qui s'en suivait et liberait les 22 acteurs d'un match haletant.Magnifique victoire,amplement méritée face à une belle equipe de Sommieres,qui plus est.

Dimanche,l'equipe fanion,aura encore du fil à retordre pour essayer de faire jeu egal avec le leader incontesté du groupe,St Hippolyte du Fort.
L'heure n'etant pas aux comptes,on se gardera bien de faire des calculs mais il est vrai que l'objectif annoncé du maintien est désormais envisageable avec plus de sérénité.
Et même si la venue du leader ce dimanche 16 Mars à 15h00,n'est pas l'opposition ideale pour prendre des points,il n'en demeure pas moins que l'on suivra au moins l'aptitude de l'equipe à essayer de faire du jeu face à la meilleure equipe du groupe B de promotion de premiere division.
Les joueurs de St Hippolyte ne devraient en effet connaître guere de difficultés à atteindre l'echelon superieur et ce sera là l'occasion d'un bon test pour pouvoir se jauger.

Rendez vous donc pour ce second tour d'affilée à domicile pour les deux equipes du FCCLB dimanche 16 Mars.